Le Premier ministre, Alexander De Croo, a soumis mercredi à ses collègues réunis en comité restreint une première épure en vue de confectionner le prochain budget, a-t-on appris à l'issue de la réunion. De nouveaux "kern" sont prévus vendredi et durant le week-end.

La semaine passée, les hauts fonctionnaires qui siègent dans le comité de monitoring ont remis leur rapport au gouvernement. Le déficit demeure élevé mais moins mauvais que prévu: il baisserait l'an prochain à 21,6 milliards d'euros, soit 4,14% du PIB.

Des discussions bilatérales ont déjà eu lieu de même que des réunions de groupes de travail techniques. Ce mercredi, la première réunion en comité restreint a eu lieu. L'accord de gouvernement prévoit un assainissement annuel de 0,2% complété d'un effort supplémentaire dont l'intensité dépend de la croissance économique.

La secrétaire d'Etat au Budget, Eva De Bleeker (Open Vld), plaide pour un assainissement de 3 milliards d'euros alors qu'aux yeux du PS, l'effort convenu d'un milliard d'euros est suffisant et que le vice-Premier ministre CD&V, Vincent Van Peteghem, plaide pour 2,5 milliards. Le gouvernement doit remettre son épure budgétaire à l'Europe le 15 octobre. Trois jours plus tôt, il est attendu à la Chambre pour le traditionnel discours de politique générale.

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a soumis mercredi à ses collègues réunis en comité restreint une première épure en vue de confectionner le prochain budget, a-t-on appris à l'issue de la réunion. De nouveaux "kern" sont prévus vendredi et durant le week-end. La semaine passée, les hauts fonctionnaires qui siègent dans le comité de monitoring ont remis leur rapport au gouvernement. Le déficit demeure élevé mais moins mauvais que prévu: il baisserait l'an prochain à 21,6 milliards d'euros, soit 4,14% du PIB.Des discussions bilatérales ont déjà eu lieu de même que des réunions de groupes de travail techniques. Ce mercredi, la première réunion en comité restreint a eu lieu. L'accord de gouvernement prévoit un assainissement annuel de 0,2% complété d'un effort supplémentaire dont l'intensité dépend de la croissance économique. La secrétaire d'Etat au Budget, Eva De Bleeker (Open Vld), plaide pour un assainissement de 3 milliards d'euros alors qu'aux yeux du PS, l'effort convenu d'un milliard d'euros est suffisant et que le vice-Premier ministre CD&V, Vincent Van Peteghem, plaide pour 2,5 milliards. Le gouvernement doit remettre son épure budgétaire à l'Europe le 15 octobre. Trois jours plus tôt, il est attendu à la Chambre pour le traditionnel discours de politique générale.