"Si d'autres pays disent qu'ils ont des millions de tests, OK, mais de quelle qualité? Utilisés comment? Si on fait des tests, il faut une stratégie. Nous avons une stratégie", indique-t-il.

Selon Philippe De Backer, un test rapide sera introduit dès ce week-end dans les hôpitaux. Avec les tests biologiques (PCR), cela fera 10.000 tests par jour, voire plus, précise-t-il au quotidien. "Dans trois semaines environ, on va utiliser des tests sérologiques pour détecter l'immunité des patients." Les tests à grande échelle, en cours de validation, devraient intervenir après le pic, fin avril, "pour préparer la restauration d'une vie normale".

Le problème du manque de réactifs est quant à lui réglé, assure M. De Backer.

"Si d'autres pays disent qu'ils ont des millions de tests, OK, mais de quelle qualité? Utilisés comment? Si on fait des tests, il faut une stratégie. Nous avons une stratégie", indique-t-il. Selon Philippe De Backer, un test rapide sera introduit dès ce week-end dans les hôpitaux. Avec les tests biologiques (PCR), cela fera 10.000 tests par jour, voire plus, précise-t-il au quotidien. "Dans trois semaines environ, on va utiliser des tests sérologiques pour détecter l'immunité des patients." Les tests à grande échelle, en cours de validation, devraient intervenir après le pic, fin avril, "pour préparer la restauration d'une vie normale". Le problème du manque de réactifs est quant à lui réglé, assure M. De Backer.