"Ces propositions prévoient de revaloriser les pensions minimum de 1% pour les carrières complètes et de 2,4189% pour les carrières incomplètes", expose M. Bacquelaine dans le courrier. "Outre le fait qu'il est difficile d'accepter une proposition qui pénalise les pensionnés bénéficiant d'une pension minimum après avoir effectué une carrière complète, je constate que les revalorisations proposées aboutissent à supprimer de facto la différence entre les barèmes pour carrière complète et carrière incomplète. Cette proposition va à l'encontre de la volonté du gouvernement et du Parlement d'octroyer un 'bonus social' en faveur des pensionnés qui, malgré le fait qu'ils ont presté une carrière complète, ne bénéficient que d'une pension minimum."

Daniel Bacquelaine préconise de maintenir le différentiel entre les deux barèmes en leur appliquant un pourcentage de revalorisation identique. Le ministre MR attaque ensuite deux autres propositions impliquant à ses yeux "des modifications réglementaires en matière de pension".

L'accord interprofessionnel avait déjà été critiqué par l'Open Vld, qui jugeait que le volet fin de carrière faisait encore trop la part belle aux départs anticipés. Les libéraux sont suivis par l'ex-partenaire N-VA qui exprime les mêmes critiques.