Comme l'avait annoncé fin août Valérie Glatigny, ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, les cours peuvent reprendre entièrement en présentiel. Les auditoires, salles de cours et bibliothèques pourront de nouveau être remplis à 100% de leurs capacités. Concernant les restaurants et les activités étudiantes, ils sont soumis aux règles du secteur les concernant (Horeca, sports, évènements) et aux mesures régionales en vigueur.

La vaccination ni le Covid Safe Ticket ne sont obligatoires pour entamer cette nouvelle année académique. Le cabinet Glatigny continue cependant de plaider pour inciter à la vaccination, et demande aux universités de suivre le mouvement. Sur les campus, des antennes de vaccination commencent à être installées.

En pratique, le port du masque reste exigé dans les espaces intérieurs et dans les espaces extérieurs à forte fréquentation. L'attention sera portée sur l'aération des locaux, la désinfection des équipements ainsi qu'à maintenir un sens de circulation. Des centres de dépistage restent à disposition pour tous sur les campus et les dispositifs de signalement de cas sont maintenus.

Le retour des festivités étudiantes

Cette dernière semaine, un autre pan de la vie étudiante était au coeur des débats entre étudiants et rectorat : "les guindailles". Difficile de parler de rentrée universitaire et de retour à la normale sans mentionner la reprise de ces fêtes étudiantes. Chaque université et école a établi ses propres règles concernant ces fêtes, selon Belga.

Lundi dernier, les quelque 35.000 étudiants de l'ULB ont tous reçu le même mail provenant de la Rectrice Annemie Schaus, avec pour objet "Welcome back !". Et pour cette occasion, l'université organise un TD géant sur la place de Brouckère vendredi 17 septembre, en plein coeur de Bruxelles. Des navettes au départ de la place Flagey ont été mises en place pour permettre aux étudiants de rejoindre les réjouissances. Bien sûr le masque n'est pas de rigueur, mais les étudiants devront remplir un formulaire d'inscription au préalable et les paiements se feront seulement en carte bancaire.

Cependant, l'administration universitaire reste catégorique : aucun élève ne passera le contrôle d'entrée sans Covid Safe Ticket. Des agents de gardiennage et des responsables Covid seront sur place pour assurer le respect des mesures sanitaires.

Même si l'envie est à rattraper le temps perdu, "il faut s'assurer que cela tienne sur la durée " indique Vincent Blondel, recteur de l'université UCLouvain. Les administrations universitaires appellent à la vigilance et assurent maintenir des protocoles sanitaires réguliers.

Lola Buscemi

Comme l'avait annoncé fin août Valérie Glatigny, ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, les cours peuvent reprendre entièrement en présentiel. Les auditoires, salles de cours et bibliothèques pourront de nouveau être remplis à 100% de leurs capacités. Concernant les restaurants et les activités étudiantes, ils sont soumis aux règles du secteur les concernant (Horeca, sports, évènements) et aux mesures régionales en vigueur.La vaccination ni le Covid Safe Ticket ne sont obligatoires pour entamer cette nouvelle année académique. Le cabinet Glatigny continue cependant de plaider pour inciter à la vaccination, et demande aux universités de suivre le mouvement. Sur les campus, des antennes de vaccination commencent à être installées.En pratique, le port du masque reste exigé dans les espaces intérieurs et dans les espaces extérieurs à forte fréquentation. L'attention sera portée sur l'aération des locaux, la désinfection des équipements ainsi qu'à maintenir un sens de circulation. Des centres de dépistage restent à disposition pour tous sur les campus et les dispositifs de signalement de cas sont maintenus.Le retour des festivités étudiantesCette dernière semaine, un autre pan de la vie étudiante était au coeur des débats entre étudiants et rectorat : "les guindailles". Difficile de parler de rentrée universitaire et de retour à la normale sans mentionner la reprise de ces fêtes étudiantes. Chaque université et école a établi ses propres règles concernant ces fêtes, selon Belga.Lundi dernier, les quelque 35.000 étudiants de l'ULB ont tous reçu le même mail provenant de la Rectrice Annemie Schaus, avec pour objet "Welcome back !". Et pour cette occasion, l'université organise un TD géant sur la place de Brouckère vendredi 17 septembre, en plein coeur de Bruxelles. Des navettes au départ de la place Flagey ont été mises en place pour permettre aux étudiants de rejoindre les réjouissances. Bien sûr le masque n'est pas de rigueur, mais les étudiants devront remplir un formulaire d'inscription au préalable et les paiements se feront seulement en carte bancaire.Cependant, l'administration universitaire reste catégorique : aucun élève ne passera le contrôle d'entrée sans Covid Safe Ticket. Des agents de gardiennage et des responsables Covid seront sur place pour assurer le respect des mesures sanitaires.Même si l'envie est à rattraper le temps perdu, "il faut s'assurer que cela tienne sur la durée " indique Vincent Blondel, recteur de l'université UCLouvain. Les administrations universitaires appellent à la vigilance et assurent maintenir des protocoles sanitaires réguliers.Lola Buscemi