À quelques semaines de fêtes de fin d'année, il semble d'ores et déjà certain que celles-ci ne pourront être célébrées en grand nombre. Aujourd'hui, les règles en vigueur pour les contacts sociaux sont très strictes, et il n'est permis d'inviter d'une seule personne à la fois dans son foyer. L'étude relayée par le quotidien Het Nieuwsblad révèle que 86% des Belges respecteront les règles pour la Saint-Nicolas, 75% pour le réveillon de Nouvel An et seulement 68% pour Noël.

Ce jeudi, le Premier ministre Alexander De Croo a encore appelé les Belges à la prudence. "D'ici Noël, le coronavirus sera toujours là. Et les gens ne sont pas vaccinés. Nous serons encore dangereux les uns par rapport aux autres. Il faut oser le reconnaître", a-t-il mis en garde. Lui-même fêtera Noël avec sa compagne et ses enfants.

Par ailleurs, 79,9% des participants indiquent ne pas de prévoir de voyage pour les vacances de Noël. 6,1% désirent voyager en Belgique et 5,6% comptent tout de même se rendre à l'étranger. 8,5% ignorent ce qu'ils vont faire.

Au niveau du shopping, 6,1% estiment "extrêmement important" de faire leur shopping dans les magasins, 9,7% trouvent que c'est "très important", et 22,4% que c'est "assez important". Sans surprise, ce sont surtout les personnes qui éprouvent des difficultés financières qui privilégient le shopping physique.

À quelques semaines de fêtes de fin d'année, il semble d'ores et déjà certain que celles-ci ne pourront être célébrées en grand nombre. Aujourd'hui, les règles en vigueur pour les contacts sociaux sont très strictes, et il n'est permis d'inviter d'une seule personne à la fois dans son foyer. L'étude relayée par le quotidien Het Nieuwsblad révèle que 86% des Belges respecteront les règles pour la Saint-Nicolas, 75% pour le réveillon de Nouvel An et seulement 68% pour Noël. Ce jeudi, le Premier ministre Alexander De Croo a encore appelé les Belges à la prudence. "D'ici Noël, le coronavirus sera toujours là. Et les gens ne sont pas vaccinés. Nous serons encore dangereux les uns par rapport aux autres. Il faut oser le reconnaître", a-t-il mis en garde. Lui-même fêtera Noël avec sa compagne et ses enfants. Par ailleurs, 79,9% des participants indiquent ne pas de prévoir de voyage pour les vacances de Noël. 6,1% désirent voyager en Belgique et 5,6% comptent tout de même se rendre à l'étranger. 8,5% ignorent ce qu'ils vont faire.Au niveau du shopping, 6,1% estiment "extrêmement important" de faire leur shopping dans les magasins, 9,7% trouvent que c'est "très important", et 22,4% que c'est "assez important". Sans surprise, ce sont surtout les personnes qui éprouvent des difficultés financières qui privilégient le shopping physique.