Carole Schirvel est revenue en détail sur la nouvelle stratégie de testing. "La semaine dernière, il y a eu 720 000 tests PCR et plus de 120 000 tests antigéniques rapides. En outre, les pharmacies ont vendu des dizaines de milliers d'autotests" a-t-elle déclaré.

Elle a rappelé l'existence d'un outil d'auto-évaluation qui permet de recevoir un code pour se faire tester. Actuellement 2700 pharmacies proposent des tests anti-géniques rapides. Et les personnes qui ont passé un autotest positif peuvent obtenir un code pour faire un test gratuit.

"Pour fluidifier la situation, les ministres de la Santé ont décidé d'adapter la stratégie de testing. Dès demain, les personnes ayant été testées positives au coronavirus pourront elles-mêmes renseigner en ligne, via masanté.be, les contacts à haut risque qu'elles ont eus. Le système adapté comprend aussi des changements pour les personnes vaccinées qui font partie de ces contacts à haut risque: elles recevront automatiquement un code pour un test PCR à réaliser aux environs du 5e jour après le contact à haut risque. En attendant le résultat de cet unique test, la personne doit rester en principe en quarantaine, mais peut en sortir à partir du 4e jour si elle réalise quotidiennement un autotest qui est négatif.

Ces adaptations ont été annoncées mercredi lors d'une conférence de presse du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke et du Commissariat Corona du gouvernement. Samedi, les ministres de la Santé des différents niveaux de pouvoir, réunis en conférence interministérielle, s'étaient accordés sur le principe d'un seul test lors de la quarantaine des personnes vaccinées qui ont appris avoir eu un contact à haut risque avec une personne positive au coronavirus.

(Avec Belga)

Carole Schirvel est revenue en détail sur la nouvelle stratégie de testing. "La semaine dernière, il y a eu 720 000 tests PCR et plus de 120 000 tests antigéniques rapides. En outre, les pharmacies ont vendu des dizaines de milliers d'autotests" a-t-elle déclaré. Elle a rappelé l'existence d'un outil d'auto-évaluation qui permet de recevoir un code pour se faire tester. Actuellement 2700 pharmacies proposent des tests anti-géniques rapides. Et les personnes qui ont passé un autotest positif peuvent obtenir un code pour faire un test gratuit."Pour fluidifier la situation, les ministres de la Santé ont décidé d'adapter la stratégie de testing. Dès demain, les personnes ayant été testées positives au coronavirus pourront elles-mêmes renseigner en ligne, via masanté.be, les contacts à haut risque qu'elles ont eus. Le système adapté comprend aussi des changements pour les personnes vaccinées qui font partie de ces contacts à haut risque: elles recevront automatiquement un code pour un test PCR à réaliser aux environs du 5e jour après le contact à haut risque. En attendant le résultat de cet unique test, la personne doit rester en principe en quarantaine, mais peut en sortir à partir du 4e jour si elle réalise quotidiennement un autotest qui est négatif. Ces adaptations ont été annoncées mercredi lors d'une conférence de presse du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke et du Commissariat Corona du gouvernement. Samedi, les ministres de la Santé des différents niveaux de pouvoir, réunis en conférence interministérielle, s'étaient accordés sur le principe d'un seul test lors de la quarantaine des personnes vaccinées qui ont appris avoir eu un contact à haut risque avec une personne positive au coronavirus. (Avec Belga)