Samedi, ce sont ainsi 20.389 formulaires de localisation des passagers (PLF) qui ont été remplis. Il s'agit du document que les voyageurs à l'arrivée doivent remplir lorsqu'ils sont restés à l'étranger plus de 48 heures. Parmi eux, 17.701 revenaient d'une zone rouge.

Dimanche, 22.315 autres formulaires ont été enregistrés, dont 19.937 pour des retours de zone rouge. "Ces chiffres nous satisfont", a commenté France Dammel, porte-parole du ministre Vandenbroucke. "A l'aéroport, il est difficile d'échapper aux PLF, tandis qu'à la gare du Midi à Bruxelles, il y a eu beaucoup de contrôles samedi. Toute personne qui n'était pas en règle a écopé d'une amende et a dû remplir le formulaire sur place."

Les autorités insistent pour que les revenants de zones rouges fassent un test le premier et le septième jour et respectent la quarantaine, même si le test au jour 1 est négatif et ce même pour les enfants. "C'est crucial pour contrôler l'épidémie", soulignent-elles.

Près de 35.000 personnes contrôlées aux frontières la semaine passée, dont 4.500 samedi

Pas loin de 35.000 personnes ont été contrôlées aux frontières belges entre le 26 décembre et le 2 janvier, indique dimanche la police fédérale. Parmi elles, environ 4.500 l'ont été hier. Les contrôles visaient à vérifier si les résidents avaient bien rempli le Formulaire de localisation du passager (PLF) et si les non-résidents disposaient bien d'un résultat de test négatif afin de pouvoir pénétrer sur le territoire belge. Au total, 98 PV ont été dressés pour non-respect des règles.

Depuis jeudi, toute personne de retour en Belgique d'un séjour en zone rouge de plus de 48 heures doit rester en quarantaine et passer un test de dépistage PCR le premier jour et le septième de jour de cette quarantaine.

La police fédérale effectue depuis lors davantage de contrôles aux frontières. Que ce soit à l'aéroport, sur les routes ou encore dans les gares où arrivent des lignes internationales.

Entre le samedi 26 décembre et le samedi 2 janvier, la police aéronautique en a ainsi effectué 27.291 dans les aéroports, dont 51 ont mené à un PV pour non respect des règles. Dans les gares, la police des chemins de fer en a fait de même auprès d'entre 6.500 et 7.000 personnes, avec 23 amendes à la clé. La police de la route a, elle, procédé à 501 contrôles pour 14 constats d'infraction. Enfin, la police de la navigation a vérifié à 223 reprises le respect des règles, donnant lieu à 10 PV.

Au total, ce sont entre 34.500 à 35.000 personnes qui ont donc été contrôlées aux frontières sur une semaine, dont environ 4.500 ce samedi 2 janvier.

La police fédérale ne dispose pas encore de chiffres pour la journée de dimanche.

Samedi, ce sont ainsi 20.389 formulaires de localisation des passagers (PLF) qui ont été remplis. Il s'agit du document que les voyageurs à l'arrivée doivent remplir lorsqu'ils sont restés à l'étranger plus de 48 heures. Parmi eux, 17.701 revenaient d'une zone rouge. Dimanche, 22.315 autres formulaires ont été enregistrés, dont 19.937 pour des retours de zone rouge. "Ces chiffres nous satisfont", a commenté France Dammel, porte-parole du ministre Vandenbroucke. "A l'aéroport, il est difficile d'échapper aux PLF, tandis qu'à la gare du Midi à Bruxelles, il y a eu beaucoup de contrôles samedi. Toute personne qui n'était pas en règle a écopé d'une amende et a dû remplir le formulaire sur place." Les autorités insistent pour que les revenants de zones rouges fassent un test le premier et le septième jour et respectent la quarantaine, même si le test au jour 1 est négatif et ce même pour les enfants. "C'est crucial pour contrôler l'épidémie", soulignent-elles.