Le coronavirus circule davantage sur le lieu de travail que dans la société en général, selon un nouveau rapport de la KULeuven et d'Idewe, service externe de prévention et de protection au travail, fondé sur les données de l'ONSS et des centres de contact tracing. L'école demeure, pour l'instant du moins, un des principaux lieux de circulation du virus.

Le taux d'incidence à 14 jours dans la population active est de 2.369 nouvelles contaminations pour 100.000 personnes, contre 2.025 dans la population globale. Les incidences les plus élevées se situent principalement dans les secteurs où les contacts à haut risque et les contacts avec les jeunes sont fréquents, tels que l'enseignement (2.739) et les soins de santé (2.667).

Si on analyse plus finement les secteurs, on observe des niveaux très élevés de contaminations dans les garderies (3.840), les maisons de repos (3.016), les services de sécurité (2.644), les salons de beauté (2.675), les activités sportives (2.922), les cafés et les bars (2.642). En revanche, les incidences dans les transports, l'hôtellerie (à l'exception des cafés), le commerce et la plupart des secteurs manufacturiers sont équivalentes, voire un peu supérieures à celles de la population active.

Le coronavirus circule davantage sur le lieu de travail que dans la société en général, selon un nouveau rapport de la KULeuven et d'Idewe, service externe de prévention et de protection au travail, fondé sur les données de l'ONSS et des centres de contact tracing. L'école demeure, pour l'instant du moins, un des principaux lieux de circulation du virus.Le taux d'incidence à 14 jours dans la population active est de 2.369 nouvelles contaminations pour 100.000 personnes, contre 2.025 dans la population globale. Les incidences les plus élevées se situent principalement dans les secteurs où les contacts à haut risque et les contacts avec les jeunes sont fréquents, tels que l'enseignement (2.739) et les soins de santé (2.667).Si on analyse plus finement les secteurs, on observe des niveaux très élevés de contaminations dans les garderies (3.840), les maisons de repos (3.016), les services de sécurité (2.644), les salons de beauté (2.675), les activités sportives (2.922), les cafés et les bars (2.642). En revanche, les incidences dans les transports, l'hôtellerie (à l'exception des cafés), le commerce et la plupart des secteurs manufacturiers sont équivalentes, voire un peu supérieures à celles de la population active.