"Nous nous sommes attelés à créer un environnement rassurant pour les enfants", explique le coordinateur du centre de vaccination Jan Stroobants. "On va surtout tenter de les distraire, via des jeux sur le thème des animaux. Nous allons également utiliser une technique particulière afin qu'ils ne sentent pas la piqûre."

Après leur injection, les enfants ne devront pas rester assis comme les adultes. Ils pourront se promener près du jardin de papillons et du domaine des petits singes. Il ne s'agit cependant pas d'un accès gratuit au zoo, seuls deux espaces étant ouverts aux jeunes vaccinés.

Un endroit sera également prévu pour permettre aux enfants effrayés par la perspective de l'aiguille de se calmer.

"Nous nous sommes attelés à créer un environnement rassurant pour les enfants", explique le coordinateur du centre de vaccination Jan Stroobants. "On va surtout tenter de les distraire, via des jeux sur le thème des animaux. Nous allons également utiliser une technique particulière afin qu'ils ne sentent pas la piqûre." Après leur injection, les enfants ne devront pas rester assis comme les adultes. Ils pourront se promener près du jardin de papillons et du domaine des petits singes. Il ne s'agit cependant pas d'un accès gratuit au zoo, seuls deux espaces étant ouverts aux jeunes vaccinés. Un endroit sera également prévu pour permettre aux enfants effrayés par la perspective de l'aiguille de se calmer.