"Les chiffres sont encore dans le rouge. Et l'impact sur les soins intensifs augmente jour après jour. Cependant, le nombre d'infections augmente plus lentement. Espérons qu'une diminution des hospitalisations suivra", déclare Van Laethem.

Le scientifique ne cache pas son inquiétude. "Si les soins intensifs continuent à se remplir à ce rythme, nous aurons dépassé le seuil de 1000 patients le 10 avril, ce qui nous laisse une bonne dizaine de jours pour inverser cette courbe."

Entre le 20 et le 26 mars, 4.751 nouvelles contaminations au Covid ont été dépistées en moyenne par jour, une hausse de 17% par rapport à la semaine précédente. Le lundi 22 mars, Sciensano a enregistré 6274 nouveaux cas en une journée.

Cette hausse se manifeste sur l'ensemble du territoire, et dans toutes les tranches d'âge, même si elle est la moins prononcée chez les octogénaires (+2%), et la plus marquée parmi les quadragénaires (+21%). Chez les enfants et les adolescents, l'augmentation est de 15%. En nombre de nouveaux cas, les adolescents sont les plus représentés.

La hausse de contaminations est la plus marquée en Wallonie (24%), en Flandre, elle est de 14% et à Bruxelles de 12%. "Le sud et l'est de la Belgique sont les régions les plus touchées", constate Yves Van Laethem.

Record de nombre de tests par jour

Selon Sciensano, il n'y a jamais eu autant de tests par jour : on effectue 67 000 tests quotidiens en Belgique. Le mardi 23 mars, 87052 tests ont été effectués en une journée. Le taux de positivité est de 7,7%, un chiffre relativement stable, mais qui montre une circulation significative du virus.

Entre le 23 et le 29 mars, il y a eu en moyenne 241,1 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 18% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.818 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 739 patients traités en soins intensifs.

Vendredi dernier, Sciensano a enregistré un pic de 296 hospitalisations par jour. "Il n'est pas impossible qu'on évolue vers une moyenne de 290-300 d'admissions à l'hôpital par jour", craint Van Laethem. "Il y a aujourd'hui 739 patients en soins intensifs, une augmentation de 25%, une hausse plus importante que celle des simples admissions. Cette hausse est surtout présente à Bruxelles, à Anvers, dans le Hainaut, et en Flandre orientale.

Le nombre de décès a augmenté de 4% par rapport à la semaine passée. Il s'agit surtout de personnes de 75-85 ans qui ne séjournent pas en maison de repos, rapporte Van Laethem.

"Les chiffres sont encore dans le rouge. Et l'impact sur les soins intensifs augmente jour après jour. Cependant, le nombre d'infections augmente plus lentement. Espérons qu'une diminution des hospitalisations suivra", déclare Van Laethem. Le scientifique ne cache pas son inquiétude. "Si les soins intensifs continuent à se remplir à ce rythme, nous aurons dépassé le seuil de 1000 patients le 10 avril, ce qui nous laisse une bonne dizaine de jours pour inverser cette courbe." Entre le 20 et le 26 mars, 4.751 nouvelles contaminations au Covid ont été dépistées en moyenne par jour, une hausse de 17% par rapport à la semaine précédente. Le lundi 22 mars, Sciensano a enregistré 6274 nouveaux cas en une journée.Cette hausse se manifeste sur l'ensemble du territoire, et dans toutes les tranches d'âge, même si elle est la moins prononcée chez les octogénaires (+2%), et la plus marquée parmi les quadragénaires (+21%). Chez les enfants et les adolescents, l'augmentation est de 15%. En nombre de nouveaux cas, les adolescents sont les plus représentés. La hausse de contaminations est la plus marquée en Wallonie (24%), en Flandre, elle est de 14% et à Bruxelles de 12%. "Le sud et l'est de la Belgique sont les régions les plus touchées", constate Yves Van Laethem.Record de nombre de tests par jourSelon Sciensano, il n'y a jamais eu autant de tests par jour : on effectue 67 000 tests quotidiens en Belgique. Le mardi 23 mars, 87052 tests ont été effectués en une journée. Le taux de positivité est de 7,7%, un chiffre relativement stable, mais qui montre une circulation significative du virus.Entre le 23 et le 29 mars, il y a eu en moyenne 241,1 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 18% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.818 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 739 patients traités en soins intensifs.Vendredi dernier, Sciensano a enregistré un pic de 296 hospitalisations par jour. "Il n'est pas impossible qu'on évolue vers une moyenne de 290-300 d'admissions à l'hôpital par jour", craint Van Laethem. "Il y a aujourd'hui 739 patients en soins intensifs, une augmentation de 25%, une hausse plus importante que celle des simples admissions. Cette hausse est surtout présente à Bruxelles, à Anvers, dans le Hainaut, et en Flandre orientale. Le nombre de décès a augmenté de 4% par rapport à la semaine passée. Il s'agit surtout de personnes de 75-85 ans qui ne séjournent pas en maison de repos, rapporte Van Laethem.