Une quarantaine de Belges, notamment Heidi De Pauw, patronne de Child Focus, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw, Chokri Mahassine, organisateur du festival Pukkelpop ou encore le nageur et vice-champion olympique du 100m nage libre Pieter Timmers, ont appelé lundi dans une lettre ouverte à vacciner en priorité les 18-24 ans contre le Covid-19, lorsque ce sera le tour de la population générale, soit aux environs du mois de juin selon le calendrier établi par la task force fédérale vaccination.

Interrogé mardi en commission du Parlement flamand, Wouter Beke a fait savoir qu'il n'était pas favorable à l'idée. Actuellement, c'est toujours au tour des groupes prioritaires (résidents et personnel des maisons de repos ainsi que le personnel soignant). Viendront ensuite les plus de 65 ans, suivis des personnes souffrant de co-morbidités et des personnes travaillant dans fonctions dites "essentielles".

La vaccination de la population générale suivra. Selon le ministre Beke, il a déjà été décidé de travailler en fonction de l'âge. Selon le ministre CD&V, les recommandations indiquent clairement que les personnes les plus vulnérables doivent être vaccinées en premier. "Ceux qui peuvent tomber gravement malades le plus rapidement ou qui risquent de se retrouver dans des unités de soins intensifs, doivent recevoir le vaccin en premier lieu. De cette façon, nous soulageons également la pression sur notre système de santé", a-t-il assuré.

Une quarantaine de Belges, notamment Heidi De Pauw, patronne de Child Focus, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw, Chokri Mahassine, organisateur du festival Pukkelpop ou encore le nageur et vice-champion olympique du 100m nage libre Pieter Timmers, ont appelé lundi dans une lettre ouverte à vacciner en priorité les 18-24 ans contre le Covid-19, lorsque ce sera le tour de la population générale, soit aux environs du mois de juin selon le calendrier établi par la task force fédérale vaccination. Interrogé mardi en commission du Parlement flamand, Wouter Beke a fait savoir qu'il n'était pas favorable à l'idée. Actuellement, c'est toujours au tour des groupes prioritaires (résidents et personnel des maisons de repos ainsi que le personnel soignant). Viendront ensuite les plus de 65 ans, suivis des personnes souffrant de co-morbidités et des personnes travaillant dans fonctions dites "essentielles". La vaccination de la population générale suivra. Selon le ministre Beke, il a déjà été décidé de travailler en fonction de l'âge. Selon le ministre CD&V, les recommandations indiquent clairement que les personnes les plus vulnérables doivent être vaccinées en premier. "Ceux qui peuvent tomber gravement malades le plus rapidement ou qui risquent de se retrouver dans des unités de soins intensifs, doivent recevoir le vaccin en premier lieu. De cette façon, nous soulageons également la pression sur notre système de santé", a-t-il assuré.