Au stade actuel, comment évolue l'épidémie?

Nicolas Franco: On est dans une situation qui suit le scénario le plus probable et dans lequel la transmission du variant britannique aurait été au-delà de 50%. Actuellement les contaminations suivent cette évolution (la ligne bleue) et on s'attend à la même chose pour le mois prochain. C'est aux alentours de la mi-avril que l'on s'attend à plus de calme, en sachant qu'il y aura le congé scolaire et la vaccination qui sera avancée, si elle ne prend pas du retard.

Si le gouvernement renforce les mesures contre le covid, à quoi peut-on s'attendre ?

Si le gouvernement prend des mesures comme la fermeture des écoles ou d'autres restrictions, on ne devrait pas avoir une saturation complète des hôpitaux et un ralentissement des hospitalisations devrait arriver plus tôt.

On doit s'inquiéter du variant britannique ?

Le variant britannique prend de l'ampleur. Il pourrait bientôt remplacer toutes les autres souches du virus, mais il y a les autres variants qu'il faut tenir à l'oeil. On ne sait pas encore très bien lequel va gagner.

Pouvez-vous évoquer la possible évolution des 4 scénarios ?

  • Scénario A : on ne change rien: Pour l'instant la hausse suit très clairement ce scénario-là. Normalement, ça peut encore augmenter dans les prochaines semaines et puis diminuer si la vaccination suit bien son cours.
  • Scénario B : levée des mesures simultanées le 1er mars: Si les mesures avaient été allégées dès le début mars, on aurait eu une augmentation beaucoup plus forte qui aurait nécessité de devoir tout refermer. C'est un scénario qui a été évité vu qu'il n'a pas été choisi.
  • Scénario C : levée des mesures simultanées le 1er avril: Ce scénario va être évité vu les préannonces pour le comité de concertation de demain.
  • Scénario D : levée des mesures simultanées le 1er mai: Pour l'instant, il est prévu de rouvrir au mois de mai. Si la vaccination avance bien, normalement, on devrait alors être à nouveau en phase de descente. Plus la vaccination avancera, plus on pourra relâcher les choses. Ce qu'il serait important de savoir c'est à quel moment on pourra relâcher pour que les hôpitaux ne se retrouvent pas dans une situation problématique.

Est-ce qu'on peut penser qu'on va vers une troisième vague ?

Si la vaccination fonctionne comme prévu, l'augmentation des cas due au variant devrait créer une petite troisième vague, mais ça ne nécessitera pas de prendre de grosses mesures comme un reconfinement complet. Si par contre, la vaccination prend beaucoup de retard, les hôpitaux risquent d'être encombrés. Cette troisième vague pourrait redescendre assez rapidement ou plus tardivement, en fonction de la manière dont la population suit les mesures contre le covid.

Valentina Jaimes

Au stade actuel, comment évolue l'épidémie? Nicolas Franco: On est dans une situation qui suit le scénario le plus probable et dans lequel la transmission du variant britannique aurait été au-delà de 50%. Actuellement les contaminations suivent cette évolution (la ligne bleue) et on s'attend à la même chose pour le mois prochain. C'est aux alentours de la mi-avril que l'on s'attend à plus de calme, en sachant qu'il y aura le congé scolaire et la vaccination qui sera avancée, si elle ne prend pas du retard. Si le gouvernement renforce les mesures contre le covid, à quoi peut-on s'attendre ? Si le gouvernement prend des mesures comme la fermeture des écoles ou d'autres restrictions, on ne devrait pas avoir une saturation complète des hôpitaux et un ralentissement des hospitalisations devrait arriver plus tôt.On doit s'inquiéter du variant britannique ?Le variant britannique prend de l'ampleur. Il pourrait bientôt remplacer toutes les autres souches du virus, mais il y a les autres variants qu'il faut tenir à l'oeil. On ne sait pas encore très bien lequel va gagner. Pouvez-vous évoquer la possible évolution des 4 scénarios ?Est-ce qu'on peut penser qu'on va vers une troisième vague ? Si la vaccination fonctionne comme prévu, l'augmentation des cas due au variant devrait créer une petite troisième vague, mais ça ne nécessitera pas de prendre de grosses mesures comme un reconfinement complet. Si par contre, la vaccination prend beaucoup de retard, les hôpitaux risquent d'être encombrés. Cette troisième vague pourrait redescendre assez rapidement ou plus tardivement, en fonction de la manière dont la population suit les mesures contre le covid. Valentina Jaimes