L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s'intéresse à un nouveau variant du Covid-19, le variant "Mu" - plus connu sous le nom de variant colombien. Pour l'heure, ce dernier a été classé comme "variant à suivre". Ce variant, connu depuis janvier, attire aujourd'hui l'attention de l'organisation, car il est susceptible d'engendrer un "échappement immunitaire" ce qui le rendrait plus résistant aux vaccins.

Le variant "Mu" en Belgique

Ce nouveau variant est avant tout présent en Colombie, endroit où il a été identifié pour la première fois et aux Etats-Unis. On en trouve aussi des traces en Europe, mais beaucoup moins. En France par exemple, des cas "ont été détectés sporadiquement en métropole depuis mai 2021" précise le site Santé publique France.

En Belgique, "Nous en avons eu quelques traces cet été, notamment avec un cluster dans une maison de repos de Zaventem. Mais sa présence reste tout de même anecdotique sur le territoire, il n'y a pas de circulation du variant ici" précise Jean Ruelle, virologue à l'UC Louvain.

Pour autant, une personne revenant de l'étranger est toujours susceptible de ramener ce variant et de créer un cluster. En juillet dernier, dans la maison de repos de Zaventem, le variant avait coûté la vie à 7 pensionnaires. "Un risque de cluster est toujours possible" admet Jean Ruelle, "il faut continuer de le surveiller, car le variant peut continuer d'évoluer".

Néanmoins, même si le variant "Mu" venait à se développer en Belgique, Jean Ruelle souligne qu'il n'y aurait pas de quoi s'inquiéter outre mesure, "Nous nous sommes aperçus que dans les endroits où le variant Mu et le variant Delta étaient en compétition, le variant Delta était plus fort et se propageait donc plus par rapport au variant Mu". Sachant que le variant "Delta" représente aujourd'hui la majorité des infections en Belgique, cela signifie que le variant "Mu" aurait du mal à se développer.

Actuellement, l'OMS considère que quatre variants sont préoccupants, dont les variants "Alpha", présent dans 193 pays, et "Delta", présent dans 170 pays, tandis que cinq autres variants sont à suivre (y compris "Mu").

Marine Andrieu

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s'intéresse à un nouveau variant du Covid-19, le variant "Mu" - plus connu sous le nom de variant colombien. Pour l'heure, ce dernier a été classé comme "variant à suivre". Ce variant, connu depuis janvier, attire aujourd'hui l'attention de l'organisation, car il est susceptible d'engendrer un "échappement immunitaire" ce qui le rendrait plus résistant aux vaccins.Le variant "Mu" en BelgiqueCe nouveau variant est avant tout présent en Colombie, endroit où il a été identifié pour la première fois et aux Etats-Unis. On en trouve aussi des traces en Europe, mais beaucoup moins. En France par exemple, des cas "ont été détectés sporadiquement en métropole depuis mai 2021" précise le site Santé publique France.En Belgique, "Nous en avons eu quelques traces cet été, notamment avec un cluster dans une maison de repos de Zaventem. Mais sa présence reste tout de même anecdotique sur le territoire, il n'y a pas de circulation du variant ici" précise Jean Ruelle, virologue à l'UC Louvain.Pour autant, une personne revenant de l'étranger est toujours susceptible de ramener ce variant et de créer un cluster. En juillet dernier, dans la maison de repos de Zaventem, le variant avait coûté la vie à 7 pensionnaires. "Un risque de cluster est toujours possible" admet Jean Ruelle, "il faut continuer de le surveiller, car le variant peut continuer d'évoluer".Néanmoins, même si le variant "Mu" venait à se développer en Belgique, Jean Ruelle souligne qu'il n'y aurait pas de quoi s'inquiéter outre mesure, "Nous nous sommes aperçus que dans les endroits où le variant Mu et le variant Delta étaient en compétition, le variant Delta était plus fort et se propageait donc plus par rapport au variant Mu". Sachant que le variant "Delta" représente aujourd'hui la majorité des infections en Belgique, cela signifie que le variant "Mu" aurait du mal à se développer.Actuellement, l'OMS considère que quatre variants sont préoccupants, dont les variants "Alpha", présent dans 193 pays, et "Delta", présent dans 170 pays, tandis que cinq autres variants sont à suivre (y compris "Mu").Marine Andrieu