Pour les sept derniers jours, Sciensano note une moyenne de 2765 nouvelles contaminations, soit une diminution de 37%. "Si cette tendance se poursuit, on devrait arriver à 500 nouvelles contaminations par jour à la fin de l'année. Cela peut paraître peu, mais il faut souligner qu'en juin, nous avions cinq fois moins de nouvelles contaminations, et nous étions au seuil de l'été et de la vie à l'extérieur. Nous sommes au seuil de l'hiver, et de la vie intérieure, ce que préfère le virus pour la contamination, on le sait. Quelle que soit les mesures, nous devons rester vigilants", a mis en garde Yves Van Laethem.

La baisse des contaminations se note dans toutes les régions, dans toutes les tranches d'âges, même si elle est légèrement moins prononcée chez les enfants et les adolescents. Les chiffres baissent plus rapidement en Wallonie qu'à Bruxelles et en Flandre. En nombre d'absolus, il y a le plus de cas dans le Hainaut, la Flandre-Orientale et à Anvers.

La diminution des nouvelles hospitalisations se note dans toutes les parties du pays, Sciensano fait état de 257 nouvelles admissions ce qui représente une diminution de 31%. Seul le Brabant-flamand affiche une légère hausse, que Sciensano espère transitoire. Il y a une diminution de moitié tous les 13 jours.

Il y a à ce jour 4395 patients hospitalisés pour le covid en Belgique, dont 1034 en soins intensifs, un chiffre beaucoup moins élevé que le pic de la seconde vague, mais beaucoup plus élevé que début mai. Il y avait alors deux fois moins de personnes à l'hôpital, et on annonçait seulement les premiers signes de déconfinement, rappelle le porte-parole interfédéral.

Il y a une diminution de décès qui s'accélère, même si on déplore encore 149 décès par jour, une baisse de 21%. "En nombres absolus de décès Covid-19, la Belgique et la Tchéquie et la Bulgarie sont en tête du sinistre classement européen", déclare Van Laethem. En termes de surmortalité, les chiffres sont également élevés en Belgique, mais beaucoup moins que dans d'autres pays européens tels que l'Espagne, l'Italie, la France, la Suisse et la Slovénie. Malgré les recommandations européennes, il reste de grandes disparités entre les pays, et en Belgique les chiffres de mortalité liés au covid correspondent très bien à la surmortalité, ajoute-t-il.

Pour les sept derniers jours, Sciensano note une moyenne de 2765 nouvelles contaminations, soit une diminution de 37%. "Si cette tendance se poursuit, on devrait arriver à 500 nouvelles contaminations par jour à la fin de l'année. Cela peut paraître peu, mais il faut souligner qu'en juin, nous avions cinq fois moins de nouvelles contaminations, et nous étions au seuil de l'été et de la vie à l'extérieur. Nous sommes au seuil de l'hiver, et de la vie intérieure, ce que préfère le virus pour la contamination, on le sait. Quelle que soit les mesures, nous devons rester vigilants", a mis en garde Yves Van Laethem.La baisse des contaminations se note dans toutes les régions, dans toutes les tranches d'âges, même si elle est légèrement moins prononcée chez les enfants et les adolescents. Les chiffres baissent plus rapidement en Wallonie qu'à Bruxelles et en Flandre. En nombre d'absolus, il y a le plus de cas dans le Hainaut, la Flandre-Orientale et à Anvers.La diminution des nouvelles hospitalisations se note dans toutes les parties du pays, Sciensano fait état de 257 nouvelles admissions ce qui représente une diminution de 31%. Seul le Brabant-flamand affiche une légère hausse, que Sciensano espère transitoire. Il y a une diminution de moitié tous les 13 jours. Il y a à ce jour 4395 patients hospitalisés pour le covid en Belgique, dont 1034 en soins intensifs, un chiffre beaucoup moins élevé que le pic de la seconde vague, mais beaucoup plus élevé que début mai. Il y avait alors deux fois moins de personnes à l'hôpital, et on annonçait seulement les premiers signes de déconfinement, rappelle le porte-parole interfédéral. Il y a une diminution de décès qui s'accélère, même si on déplore encore 149 décès par jour, une baisse de 21%. "En nombres absolus de décès Covid-19, la Belgique et la Tchéquie et la Bulgarie sont en tête du sinistre classement européen", déclare Van Laethem. En termes de surmortalité, les chiffres sont également élevés en Belgique, mais beaucoup moins que dans d'autres pays européens tels que l'Espagne, l'Italie, la France, la Suisse et la Slovénie. Malgré les recommandations européennes, il reste de grandes disparités entre les pays, et en Belgique les chiffres de mortalité liés au covid correspondent très bien à la surmortalité, ajoute-t-il.