"Nous ne sommes pas prêts à quitter ce plateau. Il n'y pas de hausse, pas de diminution, pas de troisième vague évidente", a déclaré le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem. "Notre détermination à suivre les mesures porte ses fruits. Avec l'aide de la vaccination, nous parviendrons bientôt à vaincre cette pandémie, mais il nous fera encore un peu de persévérance afin de le faire en tout sécurité", a-t-il déclaré.

Après une hausse des hospitalisations ces dernières semaines, la moyenne quotidienne était à nouveau à la baisse mardi, avec 147 admissions par jour (-1% par rapport à la période de sept jours précédente). Le nombre de personnes actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 s'établit à 1.998, dont 440 en soins intensifs.

Le ratio de lits de soins intensifs occupés par des patients Covid-19 est de 22% à l'échelle du pays. Il varie de 5% en Brabant flamand (7 patients), à 35% en Brabant wallon (8 patients).

Le nombre moyen d'infections par le nouveau coronavirus s'est élevé à 2.336 par jour entre le 27 février et le 5 mars, en baisse de 3% par rapport à la semaine précédente. Le pays totalise à présent 789.008 contaminations confirmées depuis la mi-mars.

Cette baisse du nombre de contaminations n'est pas liée à une baisse du nombre de tests, puisque celui-ci a augmenté de 7% sur la période, à 43.400 par jour. Le taux de positivité, qui rapporte le nombre de contaminations au nombre de tests, est en baisse à 6,1% (-0,6 point de pourcentage).

Le taux de reproduction du virus, calculé sur la base des nouvelles contaminations, est de 0.986. Ce ratio indique que l'épidémie tend à diminuer puisqu'il est inférieur à 1 (elle tend à se poursuivre lorsque ce chiffre est supérieur à 1).

Le nombre de décès dus au Covid-19 est relativement stable par rapport à la semaine précédente, avec une moyenne de 26 décès par jour entre le 27 février et le 5 mars. Les décès en maisons de repos et de soins sont en forte baisse, ceux à l'hôpital enregistrent donc une petite hausse, "inévitable" vu l'augmentation récente des infections et hospitalisations, tempère le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19 Yves Van Laethem. Sur ces sept jours, 184 décès ont donc été rapportés, dont 111 en Flandre, 54 en Wallonie et 19 à Bruxelles.

Protéger au plus vite les personnes de plus de 65 ans

Plus de trois quarts des décès notifiés concernaient des personnes de plus de 75 ans. "Il faut assurer au plus vite une protection au plus de 65 ans non résidents d'un établissement", a commenté Yves Van Laethem. La récente modification des recommandations pour le vaccin AstraZeneca, qui pourra donc être administré au plus de 55 ans, devrait y aider, a-t-il ajouté.

"Un message pour tous ceux qui doutent encore du vaccin. Ils se sont montrés efficaces, ils nous permettent de ne pas être hospitalisés. Il est vrai qu'il peut y avoir quelques petits effets secondaires, mais dans la majorité des cas, ces effets sont légers et transitoires", a souligné Van Laethem."Ceux qui ne se feront pas vacciner, se feront probablement infecter. Le virus va continuer à circuler, en se modifiant, pendant les mois et les années à venir".

Un million de doses de vaccin ont été administrées en Belgique

Le cap du million de doses de vaccin administrées en Belgique a été franchi, a affirmé Sabine Stordeur, co-responsable de la task force Vaccination, lors de la conférence de presse bihebdomadaire de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise. Jusqu'à présent, 644.933 personnes ont reçu une première dose et 345.696 ont reçu les deux doses nécessaires, selon les chiffres disponibles mardi matin sur le dashboard de Sciensano.

La phase 1B de la campagne de vaccination, pour les personnes de plus de 65 ans ne résidant pas dans des établissements de type MR/MRS, débute cette semaine.

Les personnes sans-abri se feront vaccinées en même temps que la population générale, lors de la phase 2, a indiqué Mme Stordeur. Dans un souci logistique, elles le seront "idéalement avec un vaccin à une dose", donc celui de Johnson & Johnson, à moins qu'elles ne soient liées à une structure d'accueil.

CB/Belga

"Nous ne sommes pas prêts à quitter ce plateau. Il n'y pas de hausse, pas de diminution, pas de troisième vague évidente", a déclaré le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem. "Notre détermination à suivre les mesures porte ses fruits. Avec l'aide de la vaccination, nous parviendrons bientôt à vaincre cette pandémie, mais il nous fera encore un peu de persévérance afin de le faire en tout sécurité", a-t-il déclaré.Après une hausse des hospitalisations ces dernières semaines, la moyenne quotidienne était à nouveau à la baisse mardi, avec 147 admissions par jour (-1% par rapport à la période de sept jours précédente). Le nombre de personnes actuellement hospitalisées pour cause de Covid-19 s'établit à 1.998, dont 440 en soins intensifs. Le ratio de lits de soins intensifs occupés par des patients Covid-19 est de 22% à l'échelle du pays. Il varie de 5% en Brabant flamand (7 patients), à 35% en Brabant wallon (8 patients). Le nombre moyen d'infections par le nouveau coronavirus s'est élevé à 2.336 par jour entre le 27 février et le 5 mars, en baisse de 3% par rapport à la semaine précédente. Le pays totalise à présent 789.008 contaminations confirmées depuis la mi-mars. Cette baisse du nombre de contaminations n'est pas liée à une baisse du nombre de tests, puisque celui-ci a augmenté de 7% sur la période, à 43.400 par jour. Le taux de positivité, qui rapporte le nombre de contaminations au nombre de tests, est en baisse à 6,1% (-0,6 point de pourcentage). Le taux de reproduction du virus, calculé sur la base des nouvelles contaminations, est de 0.986. Ce ratio indique que l'épidémie tend à diminuer puisqu'il est inférieur à 1 (elle tend à se poursuivre lorsque ce chiffre est supérieur à 1). Le nombre de décès dus au Covid-19 est relativement stable par rapport à la semaine précédente, avec une moyenne de 26 décès par jour entre le 27 février et le 5 mars. Les décès en maisons de repos et de soins sont en forte baisse, ceux à l'hôpital enregistrent donc une petite hausse, "inévitable" vu l'augmentation récente des infections et hospitalisations, tempère le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19 Yves Van Laethem. Sur ces sept jours, 184 décès ont donc été rapportés, dont 111 en Flandre, 54 en Wallonie et 19 à Bruxelles. Protéger au plus vite les personnes de plus de 65 ansPlus de trois quarts des décès notifiés concernaient des personnes de plus de 75 ans. "Il faut assurer au plus vite une protection au plus de 65 ans non résidents d'un établissement", a commenté Yves Van Laethem. La récente modification des recommandations pour le vaccin AstraZeneca, qui pourra donc être administré au plus de 55 ans, devrait y aider, a-t-il ajouté. "Un message pour tous ceux qui doutent encore du vaccin. Ils se sont montrés efficaces, ils nous permettent de ne pas être hospitalisés. Il est vrai qu'il peut y avoir quelques petits effets secondaires, mais dans la majorité des cas, ces effets sont légers et transitoires", a souligné Van Laethem."Ceux qui ne se feront pas vacciner, se feront probablement infecter. Le virus va continuer à circuler, en se modifiant, pendant les mois et les années à venir".Un million de doses de vaccin ont été administrées en BelgiqueLe cap du million de doses de vaccin administrées en Belgique a été franchi, a affirmé Sabine Stordeur, co-responsable de la task force Vaccination, lors de la conférence de presse bihebdomadaire de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise. Jusqu'à présent, 644.933 personnes ont reçu une première dose et 345.696 ont reçu les deux doses nécessaires, selon les chiffres disponibles mardi matin sur le dashboard de Sciensano.La phase 1B de la campagne de vaccination, pour les personnes de plus de 65 ans ne résidant pas dans des établissements de type MR/MRS, débute cette semaine. Les personnes sans-abri se feront vaccinées en même temps que la population générale, lors de la phase 2, a indiqué Mme Stordeur. Dans un souci logistique, elles le seront "idéalement avec un vaccin à une dose", donc celui de Johnson & Johnson, à moins qu'elles ne soient liées à une structure d'accueil.CB/Belga