Depuis jeudi, toute personne qui est restée plus de deux jours dans une zone rouge à l'étranger a l'obligation de se mettre en quarantaine. Les voyageurs doivent être testés immédiatement le jour de leur retour, ainsi que sept jours plus tard. À cette fin, il a notamment été décidé d'étendre la capacité de tests existante à l'aéroport de Bruxelles. Quelque 7.000 passagers entrants étaient attendus sur le tarmac de Zaventem ce samedi.

Mais tous n'ont pas été testés. La capacité de dépistage a quadruplé ces derniers jours, à l'aéroport, pour atteindre 500 tests par heure. Il y a eu quelques soucis au démarrage, en ce début de week-end. Par exemple, tous les passagers n'ont pas reçu un code d'activation leur permettant d'être testés.

Mais après discussion entre l'aéroport et les autorités, il a été convenu que les passagers pouvaient se faire tester gratuitement, sans code d'activation, via un enregistrement manuel, explique la porte-parole de Brussels Airport. "Et entretemps, les problèmes d'activation de code ont également été résolus", ponctue-t-elle.

Trois cents personnes déjà testées à la gare de Bruxelles-Midi ce samedi à 18h00

Quelque 300 personnes sont venues se faire tester samedi au nouveau centre de dépistage Covid-19 accolé à la gare de Bruxelles-Midi, en Région de Bruxelles-Capitale, indique la porte-parole de la Croix-Rouge.

Depuis jeudi, toute personne qui est restée plus de deux jours dans une zone rouge à l'étranger a l'obligation de se mettre en quarantaine. Les voyageurs doivent être testés immédiatement le jour de leur retour, ainsi que sept jours plus tard. À cette fin, il a été décidé d'étendre la capacité de tests existante à l'aéroport de Bruxelles et de développer de nouveaux centres à l'aéroport de Charleroi et à la gare de Bruxelles-Midi.

"A 18h00, on comptabilisait quelque 300 personnes venues se faire tester au centre de dépistage installé à la gare de Bruxelles-Midi. Mais des trains sont encore programmés et nous restons ouverts jusqu'à 23h00", précise la porte-parole de la Croix-Rouge.

Le centre de testing de la gare de Bruxelles-Midi, situé dans un bâtiment annexe de la SNCB, (juste à la sortie de la gare avenue Fonsny), est opérationnel depuis samedi 09h00. Il sera ouvert sept jours sur sept jusque 23h00 et pourra tester 750 personnes par jour. La Croix-Rouge est en charge de sa gestion et de son organisation.

Depuis jeudi, toute personne qui est restée plus de deux jours dans une zone rouge à l'étranger a l'obligation de se mettre en quarantaine. Les voyageurs doivent être testés immédiatement le jour de leur retour, ainsi que sept jours plus tard. À cette fin, il a notamment été décidé d'étendre la capacité de tests existante à l'aéroport de Bruxelles. Quelque 7.000 passagers entrants étaient attendus sur le tarmac de Zaventem ce samedi. Mais tous n'ont pas été testés. La capacité de dépistage a quadruplé ces derniers jours, à l'aéroport, pour atteindre 500 tests par heure. Il y a eu quelques soucis au démarrage, en ce début de week-end. Par exemple, tous les passagers n'ont pas reçu un code d'activation leur permettant d'être testés. Mais après discussion entre l'aéroport et les autorités, il a été convenu que les passagers pouvaient se faire tester gratuitement, sans code d'activation, via un enregistrement manuel, explique la porte-parole de Brussels Airport. "Et entretemps, les problèmes d'activation de code ont également été résolus", ponctue-t-elle.