Selon les chiffres avancés par le cabinet de la ministre, 53% de la population wallonne majeure a reçu une dose "booster" de vaccin contre le coronavirus, soit une deuxième dose dans le cas du vaccin Johnson & Johnson (Janssen) ou une troisième dose pour les autres vaccins.

Sur l'ensemble de la population belge (mineure et majeure), environ 40% des citoyens ont eu une dose de rappel, ou 49% des 18 ans et plus, alors que 88% (des personnes majeures) ont au moins une vaccination de base complète (une dose de Janssen ou deux doses des autres vaccins), selon les données reprises dans les statistiques de Sciensano.

Les autorités wallonnes encouragent tout citoyen "qui se trouve dans les conditions (quatre mois après les secondes doses de Pfizer, Moderna et AstraZeneca, deux mois après Johnson & Johnson) et surtout les personnes de 65 ans et plus ainsi que celles à risque en termes de santé" à aller se faire administrer une dose de rappel d'ici la fin de cette semaine en utilisant les plages horaires encore disponibles.

Cela ne veut pas dire que la vaccination booster n'avance pas bien, indique-t-on au cabinet de Christie Morreale. "En moyenne on a aujourd'hui un peu plus de 20.000 rendez-vous pris par jour pour le booster, et sur les dernières 24 heures il y a eu aussi presque 3.700 prises de rendez-vous pour une primo-vaccination. Nous avons observé un petit ralentissement pendant les fêtes, mais c'est bien normal", précise la porte-parole, Stéphanie Wilmet.

D'une capacité d'administration d'environ 200.000 doses par semaine, la Wallonie passera la semaine prochaine à 220-230.000 doses possibles. La semaine prochaine verra d'ailleurs le début en Wallonie de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans, d'abord sous la forme d'un "projet pilote".

Selon les chiffres avancés par le cabinet de la ministre, 53% de la population wallonne majeure a reçu une dose "booster" de vaccin contre le coronavirus, soit une deuxième dose dans le cas du vaccin Johnson & Johnson (Janssen) ou une troisième dose pour les autres vaccins. Sur l'ensemble de la population belge (mineure et majeure), environ 40% des citoyens ont eu une dose de rappel, ou 49% des 18 ans et plus, alors que 88% (des personnes majeures) ont au moins une vaccination de base complète (une dose de Janssen ou deux doses des autres vaccins), selon les données reprises dans les statistiques de Sciensano. Les autorités wallonnes encouragent tout citoyen "qui se trouve dans les conditions (quatre mois après les secondes doses de Pfizer, Moderna et AstraZeneca, deux mois après Johnson & Johnson) et surtout les personnes de 65 ans et plus ainsi que celles à risque en termes de santé" à aller se faire administrer une dose de rappel d'ici la fin de cette semaine en utilisant les plages horaires encore disponibles. Cela ne veut pas dire que la vaccination booster n'avance pas bien, indique-t-on au cabinet de Christie Morreale. "En moyenne on a aujourd'hui un peu plus de 20.000 rendez-vous pris par jour pour le booster, et sur les dernières 24 heures il y a eu aussi presque 3.700 prises de rendez-vous pour une primo-vaccination. Nous avons observé un petit ralentissement pendant les fêtes, mais c'est bien normal", précise la porte-parole, Stéphanie Wilmet. D'une capacité d'administration d'environ 200.000 doses par semaine, la Wallonie passera la semaine prochaine à 220-230.000 doses possibles. La semaine prochaine verra d'ailleurs le début en Wallonie de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans, d'abord sous la forme d'un "projet pilote".