Actuellement, cette période est de 14 jours. Le ministre De Backer souhaite savoir s'il existe une base scientifique pour modifier la règle.

Mercredi, le professeur Herman Goossens de l'université d'Anvers a lancé la réflexion sur un raccourcissement de la période de quarantaine. Selon lui, "en caricaturant un peu", on va rapidement se retrouver "avec la moitié du pays en quarantaine", a-t-il fait remarquer à De Morgen.

Actuellement, la Belgique applique plus ou moins les mêmes règles que les autres pays européens. En Conférence interministérielle (CIM), le ministre De Backer a demandé mercredi aux experts de donner un avis à propos de la quarantaine. "Y a-t-il des éléments scientifiques qui permettent de modifier la quarantaine? Quels sont les avantages et les inconvénients? ", a-t-il interrogé.

Actuellement, cette période est de 14 jours. Le ministre De Backer souhaite savoir s'il existe une base scientifique pour modifier la règle.Mercredi, le professeur Herman Goossens de l'université d'Anvers a lancé la réflexion sur un raccourcissement de la période de quarantaine. Selon lui, "en caricaturant un peu", on va rapidement se retrouver "avec la moitié du pays en quarantaine", a-t-il fait remarquer à De Morgen. Actuellement, la Belgique applique plus ou moins les mêmes règles que les autres pays européens. En Conférence interministérielle (CIM), le ministre De Backer a demandé mercredi aux experts de donner un avis à propos de la quarantaine. "Y a-t-il des éléments scientifiques qui permettent de modifier la quarantaine? Quels sont les avantages et les inconvénients? ", a-t-il interrogé.