Au cours des dernières 24 heures, 242 patients ont été hospitalisés et 161 personnes ont quitté l'hôpital. Entre le 15 mars et le 13 avril, 11 722 patients sont entrés à l'hôpital et 6 868 personnes ont quitté hôpital. 5 536 lits d'hôpital dont 1 223 lits en unité de soins intensifs étaient occupés par des patients confirmés COVID-19. 915 patients nécessitaient une assistance respiratoire. Le nombre total de lits d'hôpital occupés a augmenté, mais le nombre de lits occupés en soins intensifs a diminué.

90 nouveaux décès ont été confirmés dans les hôpitaux et 171 décès "suspects" dans les maisons de repos. En tout, 262 nouveaux décès ont été rapportés au cours des dernières 24h. Le bilan total du nombre de victimes du coronavirus dans le pays atteint désormais 4.157 personnes, dont 52% ont eu lieu dans un contexte hospitalier: cette donnée comprend les cas confirmés et les cas suspectés de décès liés au coronavirus. Le nombre de décès dans les maisons de repos semble plus élevé en Flandre que dans les autres régions du pays. Pourquoi? "Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur les maisons de repos. Le rapportage peut prendre du temps. On ne peut donc pas pour l'instant expliquer les différences entre les régions", précise le porte-parole interfédéral Covid-19 Emmanuel André.

Tendance à la baisse, mais...

530 nouveaux cas confirmés ont été rapportés au cours des dernières 24h : 332 (63%) en Flandre, 129 (24%) en Wallonie, et 62 (12%) à Bruxelles. Données non disponibles ou résidence à l'étranger pour 7 cas (1%). A ce jour, un total de 31.119 cas confirmés ont été rapportés.

La tendance est clairement à la baisse, constate le virologue Emmanuel André. Mais l'heure n'est pas encore au relâchement. "Il faut rester prudent, notamment en raison du nombre de décès encore trop élevé", indique Benoit Ramacker, porte-parole du Centre de crise. "Il faut tenir bon. Ce sont nos comportements qui déterminent la courbe, et non le contraire". Pour lui, il serait irresponsable d'interpréter nous-mêmes ces chiffres et d'agir individuellement en conséquence. "La courbe diminue mais elle peut rapidement remonter : nous devons l'éviter." Il convient donc de continuer à respecter les mesures de confinement, d'hygiène et de distance sociale

Bientôt des tests sérologiques ?

Les tests sérologiques pourraient faire partie de la stratégie de déconfinement. Où en est-on en Belgique ? "Les tests sérologiques permettent de détecter la présence d'un grand nombre d'anticorps qui peuvent apparaitre après une infection due au coronavirus. C'est une information importante. Il est prévu en Belgique de déployer ce type de test après validation des techniques. Nous sommes en train de faire le bilan des tests disponibles pour voir lesquels sont les plus appropriés. Il y aura un déploiement de ces tests dans les prochaines semaines. Mais ce ne sera pas du jour au lendemain pour tous les Belges: il y aura une mise à disposition progressive en fonction des priorités", indique Emmanuel André.

Au cours des dernières 24 heures, 242 patients ont été hospitalisés et 161 personnes ont quitté l'hôpital. Entre le 15 mars et le 13 avril, 11 722 patients sont entrés à l'hôpital et 6 868 personnes ont quitté hôpital. 5 536 lits d'hôpital dont 1 223 lits en unité de soins intensifs étaient occupés par des patients confirmés COVID-19. 915 patients nécessitaient une assistance respiratoire. Le nombre total de lits d'hôpital occupés a augmenté, mais le nombre de lits occupés en soins intensifs a diminué.90 nouveaux décès ont été confirmés dans les hôpitaux et 171 décès "suspects" dans les maisons de repos. En tout, 262 nouveaux décès ont été rapportés au cours des dernières 24h. Le bilan total du nombre de victimes du coronavirus dans le pays atteint désormais 4.157 personnes, dont 52% ont eu lieu dans un contexte hospitalier: cette donnée comprend les cas confirmés et les cas suspectés de décès liés au coronavirus. Le nombre de décès dans les maisons de repos semble plus élevé en Flandre que dans les autres régions du pays. Pourquoi? "Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur les maisons de repos. Le rapportage peut prendre du temps. On ne peut donc pas pour l'instant expliquer les différences entre les régions", précise le porte-parole interfédéral Covid-19 Emmanuel André. 530 nouveaux cas confirmés ont été rapportés au cours des dernières 24h : 332 (63%) en Flandre, 129 (24%) en Wallonie, et 62 (12%) à Bruxelles. Données non disponibles ou résidence à l'étranger pour 7 cas (1%). A ce jour, un total de 31.119 cas confirmés ont été rapportés.La tendance est clairement à la baisse, constate le virologue Emmanuel André. Mais l'heure n'est pas encore au relâchement. "Il faut rester prudent, notamment en raison du nombre de décès encore trop élevé", indique Benoit Ramacker, porte-parole du Centre de crise. "Il faut tenir bon. Ce sont nos comportements qui déterminent la courbe, et non le contraire". Pour lui, il serait irresponsable d'interpréter nous-mêmes ces chiffres et d'agir individuellement en conséquence. "La courbe diminue mais elle peut rapidement remonter : nous devons l'éviter." Il convient donc de continuer à respecter les mesures de confinement, d'hygiène et de distance socialeLes tests sérologiques pourraient faire partie de la stratégie de déconfinement. Où en est-on en Belgique ? "Les tests sérologiques permettent de détecter la présence d'un grand nombre d'anticorps qui peuvent apparaitre après une infection due au coronavirus. C'est une information importante. Il est prévu en Belgique de déployer ce type de test après validation des techniques. Nous sommes en train de faire le bilan des tests disponibles pour voir lesquels sont les plus appropriés. Il y aura un déploiement de ces tests dans les prochaines semaines. Mais ce ne sera pas du jour au lendemain pour tous les Belges: il y aura une mise à disposition progressive en fonction des priorités", indique Emmanuel André.