"Dans un premier temps, nous allons faire appel pour du tissu, que j'espère pouvoir distribuer rapidement aux communes. Nous communiquerons bientôt à ce sujet. Je demande de la patience", a indiqué Koen Geens (CD&V). Le ministre de la Justice a estimé qu'il était "dangereux", dans le contexte de la pandémie, "de communiquer uniquement sur des intentions."

La Première ministre Sophie Wilmès avait annoncé le 2 avril dernier que le conseil ministériel restreint (kern) s'était réuni "entre autres avec le secteur belge du textile, pour voir dans quelle mesure il était possible de lancer des initiatives au niveau belge dans les meilleurs délais". Le ministre Geens avait été chargé de prendre les contacts ad hoc, permettant de fournir des masques à l'ensemble de la population.

"Aujourd'hui, le ministre Geens a juste abordé la possibilité de fournir aux communes du tissu. A charge pour celles-ci de trouver la main d'oeuvre pour transformer ce tissu en masques. Il s'agit d'une réponse totalement insatisfaisante au regard des engagements pris et aux attentes tant de la population que des citoyens concernés", a répliqué le député Ecolo Georges Gilkinet. "Une commande centralisée de masques en tissu par l'État fédéral, en collaboration avec l'industrie textile belge, c'est pourtant le bon sens", a-t-il ajouté.

"Dans un premier temps, nous allons faire appel pour du tissu, que j'espère pouvoir distribuer rapidement aux communes. Nous communiquerons bientôt à ce sujet. Je demande de la patience", a indiqué Koen Geens (CD&V). Le ministre de la Justice a estimé qu'il était "dangereux", dans le contexte de la pandémie, "de communiquer uniquement sur des intentions." La Première ministre Sophie Wilmès avait annoncé le 2 avril dernier que le conseil ministériel restreint (kern) s'était réuni "entre autres avec le secteur belge du textile, pour voir dans quelle mesure il était possible de lancer des initiatives au niveau belge dans les meilleurs délais". Le ministre Geens avait été chargé de prendre les contacts ad hoc, permettant de fournir des masques à l'ensemble de la population. "Aujourd'hui, le ministre Geens a juste abordé la possibilité de fournir aux communes du tissu. A charge pour celles-ci de trouver la main d'oeuvre pour transformer ce tissu en masques. Il s'agit d'une réponse totalement insatisfaisante au regard des engagements pris et aux attentes tant de la population que des citoyens concernés", a répliqué le député Ecolo Georges Gilkinet. "Une commande centralisée de masques en tissu par l'État fédéral, en collaboration avec l'industrie textile belge, c'est pourtant le bon sens", a-t-il ajouté.