"Pour que la stratégie de déconfinement que prépare le groupe des 10 experts soit un succès, il est crucial de décrire précisément le rôle et les missions des généralistes, des médecins au sein des maisons de repos et des maisons de repos et soins mais aussi des médecins spécialistes extra et intra-hospitaliers", estime l'Absym.

L'association demande à la Première ministre que soient clairement défini les rôles et missions des médecins cités ci-dessus et tient à rappeler que "les mesures très strictes liées à l'actuelle pandémie (...) pourraient entraîner des cas de morbidité et mortalité secondaires". Il faut, indique-t-elle, définir la manière de remise en route progressive hospitalière: réouverture graduelle des opérations chirurgicales, des consultations, des actes techniques, ... Mais aussi l'utilisation des moyens techniques biologiques par les laboratoires hospitaliers et privés.

"Il va sans dire que la stratégie en vue du déconfinement ne pourrait être menée à bien sans matériel de protection adéquat et suffisant pour l'ensemble de nos acteurs de la santé", conclut-elle, ajoutant enfin être "prête à coopérer et à partager son expertise avec le groupe des 10 experts".

"Pour que la stratégie de déconfinement que prépare le groupe des 10 experts soit un succès, il est crucial de décrire précisément le rôle et les missions des généralistes, des médecins au sein des maisons de repos et des maisons de repos et soins mais aussi des médecins spécialistes extra et intra-hospitaliers", estime l'Absym. L'association demande à la Première ministre que soient clairement défini les rôles et missions des médecins cités ci-dessus et tient à rappeler que "les mesures très strictes liées à l'actuelle pandémie (...) pourraient entraîner des cas de morbidité et mortalité secondaires". Il faut, indique-t-elle, définir la manière de remise en route progressive hospitalière: réouverture graduelle des opérations chirurgicales, des consultations, des actes techniques, ... Mais aussi l'utilisation des moyens techniques biologiques par les laboratoires hospitaliers et privés. "Il va sans dire que la stratégie en vue du déconfinement ne pourrait être menée à bien sans matériel de protection adéquat et suffisant pour l'ensemble de nos acteurs de la santé", conclut-elle, ajoutant enfin être "prête à coopérer et à partager son expertise avec le groupe des 10 experts".