"Un diagnostic de grippe saisonnière normale a été établi pour ce patient", indique la ministre samedi. "Nos services suivent la situation en permanence afin de pourvoir intervenir immédiatement et informer la population si nécessaire." L'hôpital avait dans un premier temps confirmé qu'un patient présentant les symptômes du coronavirus avait été admis et qu'il avait été isolé.

"Le diagnostic par analyse de sang vient d'être posé et il s'agit d'une grippe et non d'un coronavirus", a finalement indiqué l'hôpital peu après 12h30. "La prise en charge s'est déroulée dans les règles de l'art avec mise en place immédiate de toutes les précautions nécessaires pour éviter une contamination du personnel et des autres patients."

Mesures

ttendus dans le courant de l'après-midi. "Sur base de ces résultats, nous verrons si des mesures sont nécessaires."

Selon les pompiers de Bruxelles, deux patients asiatiques se sont présentés à l'hôpital, qui présentaient eux aussi les symptômes du virus mais il aurait rapidement été déterminé que ce n'était pas le cas. L'hôpital Saint-Pierre ne confirme toutefois pas cette information.

D'après Le Soir, les médecins généralistes belges ont reçu un courrier du ministère de la Santé publique sur la propagation du virus, et les principaux symptômes à surveiller: la fièvre, la toux et la dyspnée. "Il est recommandé aux voyageurs qui présentent de la fièvre accompagnée de symptômes respiratoires durant leur voyage ou dans les deux semaines après leur retour de Chine de prendre contact avec leur médecin par téléphone et de mentionner leur voyage", indique le courrier, toujours selon Le Soir.

11 Belges dans des régions concernées

Les Affaires étrangères ont la certitude qu'au moins 11 Belges se trouvent pour l'instant dans les régions chinoises concernées par le nouveau virus. Il s'agit de personnes qui se sont enregistrées via l'ambassade, un consulat ou le site ad hoc des Affaires étrangères. L'ambassade de Belgique en Chine les a toutes contactées par e-mail, ont indiqué les Affaires étrangères.

"Nous suivons la situation et avons appelé nos compatriotes à la prudence, à éviter les marchés aux animaux, les animaux vivants et morts, la consommation de viande crue et le contact avec les personnes malades." Les Affaires étrangères invitent également à observer une bonne hygiène des mains et à consulter un médecin au moindre symptôme de la maladie comme de la fièvre ou des difficultés respiratoires. "La situation évolue vite, nous conseillons donc à toutes les personnes qui se rendraient en Chine de suivre les instructions des autorités locales et de l'Organisation mondiale de la Santé."

L'avis des Affaires étrangères pour la Chine a été adapté. Les voyages non-essentiels dans la province du Hubei sont temporairement déconseillés. Il est possible de voyager dans le reste du pays en respectant les précautions d'usage, selon l'avis.

Trois cas en France

Un troisième cas du coronavirus apparu en Chine a été détecté en France, a annoncé le ministère de la Santé.

Ce cas, "proche parent de l'un des cas, qui était en cours d'investigation, vient d'être confirmé", selon un communiqué. Les trois personnes avaient séjourné en Chine et sont hospitalisées à Bordeaux (sud-ouest) et à Paris, avec des mesures "d'isolement".

(avec Belga)

Lire aussi :

- Virus: la circulation non essentielle interdite à Wuhan, Hong Kong en alerte maximale

- Coronavirus: l'armée chinoise en renfort, l'Europe touchée

"Un diagnostic de grippe saisonnière normale a été établi pour ce patient", indique la ministre samedi. "Nos services suivent la situation en permanence afin de pourvoir intervenir immédiatement et informer la population si nécessaire." L'hôpital avait dans un premier temps confirmé qu'un patient présentant les symptômes du coronavirus avait été admis et qu'il avait été isolé. "Le diagnostic par analyse de sang vient d'être posé et il s'agit d'une grippe et non d'un coronavirus", a finalement indiqué l'hôpital peu après 12h30. "La prise en charge s'est déroulée dans les règles de l'art avec mise en place immédiate de toutes les précautions nécessaires pour éviter une contamination du personnel et des autres patients."ttendus dans le courant de l'après-midi. "Sur base de ces résultats, nous verrons si des mesures sont nécessaires." Selon les pompiers de Bruxelles, deux patients asiatiques se sont présentés à l'hôpital, qui présentaient eux aussi les symptômes du virus mais il aurait rapidement été déterminé que ce n'était pas le cas. L'hôpital Saint-Pierre ne confirme toutefois pas cette information. D'après Le Soir, les médecins généralistes belges ont reçu un courrier du ministère de la Santé publique sur la propagation du virus, et les principaux symptômes à surveiller: la fièvre, la toux et la dyspnée. "Il est recommandé aux voyageurs qui présentent de la fièvre accompagnée de symptômes respiratoires durant leur voyage ou dans les deux semaines après leur retour de Chine de prendre contact avec leur médecin par téléphone et de mentionner leur voyage", indique le courrier, toujours selon Le Soir. Les Affaires étrangères ont la certitude qu'au moins 11 Belges se trouvent pour l'instant dans les régions chinoises concernées par le nouveau virus. Il s'agit de personnes qui se sont enregistrées via l'ambassade, un consulat ou le site ad hoc des Affaires étrangères. L'ambassade de Belgique en Chine les a toutes contactées par e-mail, ont indiqué les Affaires étrangères."Nous suivons la situation et avons appelé nos compatriotes à la prudence, à éviter les marchés aux animaux, les animaux vivants et morts, la consommation de viande crue et le contact avec les personnes malades." Les Affaires étrangères invitent également à observer une bonne hygiène des mains et à consulter un médecin au moindre symptôme de la maladie comme de la fièvre ou des difficultés respiratoires. "La situation évolue vite, nous conseillons donc à toutes les personnes qui se rendraient en Chine de suivre les instructions des autorités locales et de l'Organisation mondiale de la Santé."L'avis des Affaires étrangères pour la Chine a été adapté. Les voyages non-essentiels dans la province du Hubei sont temporairement déconseillés. Il est possible de voyager dans le reste du pays en respectant les précautions d'usage, selon l'avis. Un troisième cas du coronavirus apparu en Chine a été détecté en France, a annoncé le ministère de la Santé.Ce cas, "proche parent de l'un des cas, qui était en cours d'investigation, vient d'être confirmé", selon un communiqué. Les trois personnes avaient séjourné en Chine et sont hospitalisées à Bordeaux (sud-ouest) et à Paris, avec des mesures "d'isolement". (avec Belga)Lire aussi : - Virus: la circulation non essentielle interdite à Wuhan, Hong Kong en alerte maximale- Coronavirus: l'armée chinoise en renfort, l'Europe touchée