361 nouveaux cas ont été rapportés dans les dernières 24 heures. 228 patients résident en Flandre, 98 en Wallonie et 32 à Bruxelles. Nous n'avons pas d'information concernant le lieu de résidence des 3 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s'élève à 50 267. Ce nombre reste néanmoins sous-évalué, la totalité de la population n'ayant pas été testée.

Au total, 3 044 patients sont actuellement hospitalisés. 59 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24h. Au total, 655 patients se trouvent en soins intensifs, soit une diminution de 19 patients au cours des 24 dernières heures. 12 378 patients sont sortis de l'hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 69 au cours des 24 dernières heures.

7 924 décès au total ont été rapportés, soit une augmentation de 80 décès au cours des dernières 24h. Des décès des dernières 24h, 41 ont eu lieu à l'hôpital, 39 dans une maison de repos et de soins. Dans ce dernier groupe, 72% ont été confirmés par un test COVID-19. Sur les 7 924 personnes décédées, 46% sont mortes à l'hôpital, 53% dans une maison de repos et de soins, 0,3% à la maison et 0,4% à un autre endroit. Les décès à l'hôpital sont tous des cas confirmés. Les décès ayant eu lieu dans des maisons de repos et de soins concernent des cas confirmés (18%) ou des cas suspects (82%).

Le taux de reproduction du virus diminue encore en Belgique. Les dernières valeurs dont nous disposons nous indiquent qu'il est aujourd'hui à 0,6.

Consultation chez le médecin

Avec la première phase de déconfinement, on étend les capacités de testing à toute personnes présentant des symptômes semblables au coronavirus. Autant les symptômes évidents (fièvre, toux, difficultés respiratoires) que ceux qui sont plus subtils (perte de goût et d'odorat, fatigue). Il faut contacter par téléphone son médecin traitant pour savoir s'il y a lieu d'être testé, et celui-ci indiquera où et quand.

Le porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem veut également rassurer les personnes qui ont peur de contacter leur médecin. "La santé se détériore pour d'autres raisons que le coronavirus. Si on a un problème de santé connu, il faut faire appel à son médecin traitant habituel. D'abord en lui téléphonant. Si on a un nouveau problème de santé, on passe d'abord par son généraliste, toujours par téléphone. Le médecin va fixer un rendez-vous si besoin", indique-t-il.

Il n'y a pas de crainte à avoir : il y a peu de patients dans les salles d'attentes puisque les consultations se font sur rendez-vous, les mesures de désinfection seront respectées, il convient d'emporter un masque si on en possède un (si non, un masque sera fourni). "Concernant la prise des médicaments, on peut toujours contacter son médecin traitant, ou son pharmacien. Si vous avez un problème de santé urgent, n'hésitez pas à appeler les urgences", insiste-t-il.

Bien porter le masque

Aujourd'hui marque le premier jour de l'obligation du port du masque dans certaines structures, comme les transports en commun. Yves Van Laethem rappelle qu'il faut bien se laver les mains avant et après utilisation (eau/savon ou gel hydroalcoolique) et le tenir uniquement par les élastiques. Il faut couvrir le nez et la bouche, avec le menton pris dans le masque pour qu'il tienne bien. Une fois le masque en place, il ne faut pas le toucher. S'il glisse, mieux vaut le prendre par les côtés.

Le masque doit être porté maximum 8h, ou 4h si on parle beaucoup (ex: enseignants). Il faut ensuite le jeter dans une poubelle fermée. Pour les masques en tissu, il faut les laver à 60° (ou les plonger dans une casserole avec une eau frémissante).

Le porte-parole a fait une démonstration des gestes à faire et à éviter (à 21:00) :

Quand pourra-t-on déclarer que l'épidémie est terminée dans notre pays ? Le critère qui prévaut, c'est l'absence de nouveaux cas dans une période correspondant à deux fois la période d'incubation. Le coronavirus a une période d'incubation d'environ 14 jours. Il faudrait donc ne plus avoir de cas en Belgique pendant 28 jours pour déclarer l'épidémie terminée. "Il est peu probable que cela arrive dans les mois qui viennent. En attendant, il faut vivre avec l'épidémie", conclut Yves Van Laethem.

361 nouveaux cas ont été rapportés dans les dernières 24 heures. 228 patients résident en Flandre, 98 en Wallonie et 32 à Bruxelles. Nous n'avons pas d'information concernant le lieu de résidence des 3 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s'élève à 50 267. Ce nombre reste néanmoins sous-évalué, la totalité de la population n'ayant pas été testée.Au total, 3 044 patients sont actuellement hospitalisés. 59 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24h. Au total, 655 patients se trouvent en soins intensifs, soit une diminution de 19 patients au cours des 24 dernières heures. 12 378 patients sont sortis de l'hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 69 au cours des 24 dernières heures.7 924 décès au total ont été rapportés, soit une augmentation de 80 décès au cours des dernières 24h. Des décès des dernières 24h, 41 ont eu lieu à l'hôpital, 39 dans une maison de repos et de soins. Dans ce dernier groupe, 72% ont été confirmés par un test COVID-19. Sur les 7 924 personnes décédées, 46% sont mortes à l'hôpital, 53% dans une maison de repos et de soins, 0,3% à la maison et 0,4% à un autre endroit. Les décès à l'hôpital sont tous des cas confirmés. Les décès ayant eu lieu dans des maisons de repos et de soins concernent des cas confirmés (18%) ou des cas suspects (82%).Le taux de reproduction du virus diminue encore en Belgique. Les dernières valeurs dont nous disposons nous indiquent qu'il est aujourd'hui à 0,6.Avec la première phase de déconfinement, on étend les capacités de testing à toute personnes présentant des symptômes semblables au coronavirus. Autant les symptômes évidents (fièvre, toux, difficultés respiratoires) que ceux qui sont plus subtils (perte de goût et d'odorat, fatigue). Il faut contacter par téléphone son médecin traitant pour savoir s'il y a lieu d'être testé, et celui-ci indiquera où et quand. Le porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem veut également rassurer les personnes qui ont peur de contacter leur médecin. "La santé se détériore pour d'autres raisons que le coronavirus. Si on a un problème de santé connu, il faut faire appel à son médecin traitant habituel. D'abord en lui téléphonant. Si on a un nouveau problème de santé, on passe d'abord par son généraliste, toujours par téléphone. Le médecin va fixer un rendez-vous si besoin", indique-t-il. Il n'y a pas de crainte à avoir : il y a peu de patients dans les salles d'attentes puisque les consultations se font sur rendez-vous, les mesures de désinfection seront respectées, il convient d'emporter un masque si on en possède un (si non, un masque sera fourni). "Concernant la prise des médicaments, on peut toujours contacter son médecin traitant, ou son pharmacien. Si vous avez un problème de santé urgent, n'hésitez pas à appeler les urgences", insiste-t-il. Aujourd'hui marque le premier jour de l'obligation du port du masque dans certaines structures, comme les transports en commun. Yves Van Laethem rappelle qu'il faut bien se laver les mains avant et après utilisation (eau/savon ou gel hydroalcoolique) et le tenir uniquement par les élastiques. Il faut couvrir le nez et la bouche, avec le menton pris dans le masque pour qu'il tienne bien. Une fois le masque en place, il ne faut pas le toucher. S'il glisse, mieux vaut le prendre par les côtés. Le masque doit être porté maximum 8h, ou 4h si on parle beaucoup (ex: enseignants). Il faut ensuite le jeter dans une poubelle fermée. Pour les masques en tissu, il faut les laver à 60° (ou les plonger dans une casserole avec une eau frémissante). Le porte-parole a fait une démonstration des gestes à faire et à éviter (à 21:00) :Quand pourra-t-on déclarer que l'épidémie est terminée dans notre pays ? Le critère qui prévaut, c'est l'absence de nouveaux cas dans une période correspondant à deux fois la période d'incubation. Le coronavirus a une période d'incubation d'environ 14 jours. Il faudrait donc ne plus avoir de cas en Belgique pendant 28 jours pour déclarer l'épidémie terminée. "Il est peu probable que cela arrive dans les mois qui viennent. En attendant, il faut vivre avec l'épidémie", conclut Yves Van Laethem.