Yves Van Laethem et Steven Van Gucht, les porte-parole interfédéraux, font état de 1550 nouveaux cas par jour pour les sept derniers jours, une hausse de 9% par rapport à la semaine dernière, ce qui dénote une stabilisation dans la hausse de nouvelles contaminations. Ils soulignent toutefois que le virus continue à circuler activement, le taux de positivité atteint les 5% pour tout le pays.

Tout comme au début de la semaine, Sciensano note une baisse des nouveaux cas chez les moins de 10 ans, et une stabilisation des moyennes auprès des 10-20 ans. Les porte-parole s'inquiètent toutefois d'une hausse des contaminations parmi les personnes de 70 ans, soit la tranche d'âge la plus fragile. Le nombre de cas y augmente deux fois plus que la moyenne pour tous les âges confondus. Aussi Van Laethem et Van Gucht exhortent-il à la prudence avec ces personnes : "Soyez sociables, rendez-leur visite, mais gardez les distances, ou portez un masque."

Sans surprise, c'est toujours la Région de Bruxelles-Capitale qui enregistre le nombre le plus élevé de nouveaux cas. Ces sept derniers jours, il y en a eu 329, soit un cinquième de tous les nouveaux cas au niveau national. Le taux de positivité à Bruxelles est toujours plus de 10%, le double de la moyenne belge.

Après la Région de Bruxelles-Capitale, ce sont les provinces d'Anvers (une hausse de 12%) et de Liège qui sont les plus touchées, même si le nombre de cas dans cette dernière province baisse de 6%.

Pic de 80 hospitalisations

Au niveau des hospitalisations, on note une hausse de 28%. Pour les sept derniers jours, il y a eu 67 nouvelles admissions, avec des pics de plus de 80 admissions ce mardi et jeudi dernier. Au total, 20.224 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la crise et 716 le sont encore actuellement, dont 150 en soins intensifs.

Le nombre de décès augmente lui aussi : pour la semaine écoulée, la moyenne s'élève à 4 décès par jour, contre 3 pour la semaine précédente. Ce nombre risque encore d'augmenter, car ce lundi et mardi, Sciensano a enregistré 10 décès quotidiens. Van Laethem et van Gucht rappellent que les décès surviennent plusieurs semaines après l'apparition de l'infection. "La barre des 10.000 décès a été franchie. Chaque décès étant une douleur et un chagrin tant pour la famille que pour l'entourage, ceci ne se quantifie pas, mais se respecte", ont conclu Yves van Laethem et Steven van Gucht.

Yves Van Laethem et Steven Van Gucht, les porte-parole interfédéraux, font état de 1550 nouveaux cas par jour pour les sept derniers jours, une hausse de 9% par rapport à la semaine dernière, ce qui dénote une stabilisation dans la hausse de nouvelles contaminations. Ils soulignent toutefois que le virus continue à circuler activement, le taux de positivité atteint les 5% pour tout le pays. Tout comme au début de la semaine, Sciensano note une baisse des nouveaux cas chez les moins de 10 ans, et une stabilisation des moyennes auprès des 10-20 ans. Les porte-parole s'inquiètent toutefois d'une hausse des contaminations parmi les personnes de 70 ans, soit la tranche d'âge la plus fragile. Le nombre de cas y augmente deux fois plus que la moyenne pour tous les âges confondus. Aussi Van Laethem et Van Gucht exhortent-il à la prudence avec ces personnes : "Soyez sociables, rendez-leur visite, mais gardez les distances, ou portez un masque."Sans surprise, c'est toujours la Région de Bruxelles-Capitale qui enregistre le nombre le plus élevé de nouveaux cas. Ces sept derniers jours, il y en a eu 329, soit un cinquième de tous les nouveaux cas au niveau national. Le taux de positivité à Bruxelles est toujours plus de 10%, le double de la moyenne belge.Après la Région de Bruxelles-Capitale, ce sont les provinces d'Anvers (une hausse de 12%) et de Liège qui sont les plus touchées, même si le nombre de cas dans cette dernière province baisse de 6%. Pic de 80 hospitalisationsAu niveau des hospitalisations, on note une hausse de 28%. Pour les sept derniers jours, il y a eu 67 nouvelles admissions, avec des pics de plus de 80 admissions ce mardi et jeudi dernier. Au total, 20.224 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la crise et 716 le sont encore actuellement, dont 150 en soins intensifs.Le nombre de décès augmente lui aussi : pour la semaine écoulée, la moyenne s'élève à 4 décès par jour, contre 3 pour la semaine précédente. Ce nombre risque encore d'augmenter, car ce lundi et mardi, Sciensano a enregistré 10 décès quotidiens. Van Laethem et van Gucht rappellent que les décès surviennent plusieurs semaines après l'apparition de l'infection. "La barre des 10.000 décès a été franchie. Chaque décès étant une douleur et un chagrin tant pour la famille que pour l'entourage, ceci ne se quantifie pas, mais se respecte", ont conclu Yves van Laethem et Steven van Gucht.