Ces dernières 24 heures, 128 personnes ont quitté l'hôpital.

Par ailleurs, 536 patients ont été hospitalisés ce mercredi. En tout, 2652 personnes atteintes de coronavirus nécessitent actuellement des soins hospitaliers. 605 personnes sont en soins intensifs, dont 131 personnes sont entrées hier. 420 personnes sont sous assistance respiratoire, soit 98 de plus que la veille.

Entre le 15 et le 25 mars, 2844 patients atteints du COVID-19 ont été admis à l'hôpital et 675 personnes en sont sorties.

Pic attendu début du mois d'avril

Concernant les tests, 1298 personnes ont été testées positives au coronavirus ces dernières 24 heures. Cela porte à 6235 cas au total dans notre pays. La répartiton montre 857 (66%) en Flandre, 256 (20%) en Wallonie et 164 (13%) à Bruxelles. Les données n'étaient pas disponibles ou les personnes résident à l'étranger pour 21 cas (2%).

"Le pourcentage de tests positifs montre une tendance à la hausse, avec un pourcentage d'environ 30% ces derniers jours. Cette tendance à la hausse s'explique par la combinaison d'une circulation accrue du virus, une définition de cas possible plus stricte, et l'utilisation de systèmes de triage dans les laboratoires, qui ont donné priorité aux échantillons les plus urgents", explique l'institut de santé Sciensano. Rappelons que le nombre de cas dépistés est inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique.

On déplore également 42 nouveaux décès. Ce qui porte à 220 le nombre total de décès dûs au coronavirus en Belgique.

L'épidémie est toujours dans sa phase ascendante en Belgique. Selon les scénarios suivis et "en tenant compte de la mobilisation de toute la population pour respecter les mesures", le pic est attendu "dans les prochaines semaines", vers le début du mois d'avril.

Près de 3/4 des personnes hospitalisées souffraient déjà d'une ou plusieurs comorbidités

Près de trois-quarts des patients hospitalisés pour cause de Covid-19 souffraient d'une ou plusieurs comorbidités préexistantes, rapporte jeudi l'institut de santé Sciensano dans le cadre du bulletin quotidien sur l'épidémie de Covid-19 en Belgique. Il apparaît que 35,5% des patients souffraient déjà d'hypertension artérielle, 28,5% de maladies cardiovasculaires, 19,6% de diabète et 16,3% de maladie pulmonaire chronique. A l'inverse, 26,5% des personnes hospitalisées n'avaient aucune comorbidité préexistante identifiée.

Assez logiquement, la part des patients hospitalisés à cause du Covid-19 et souffrant d'une ou plusieurs comorbidités préexistantes augmente sensiblement avec l'âge. Ainsi, parmi les 65 ans et plus (740 personnes dans l'échantillon), 47,8% souffraient déjà d'hypertension artérielle, 42% de maladies cardio-vasculaires, 24,5% de diabète et 19,7% de maladie pulmonaire chronique. A peine 11,5% n'avaient aucune comorbidité préexistante identifiée. Parmi la tranche d'âge 0-44 ans (172 personnes dans l'échantillon), 8,1% souffraient d'une maladie pulmonaire chronique, 7% d'hypertension et 6,4% de diabète. Plus de 60% n'avait aucune comorbidité préexistante identifiée. (Belga)

Une prolongation des mesures ?

Combien de temps le confinement va-t-il durer ? "Il y a une règle simple", résume Emmanuel André, porte-parole interfédéral, "si les mesures sont à moitié appliquées, le temps nécessaire pour qu'elles aient un effet sera deux fois plus long. C'est extrêmement important que chacun applique l'ensemble des mesures."

Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise, indique qu'il est encore trop tôt pour se positionner sur une éventuelle réouverture des écoles après Pâques, ou tout assouplissement des mesures de confinement: "Il est important, plus que jamais, de respecter les mesures, au risque de devoir les prolonger."

Ces dernières 24 heures, 128 personnes ont quitté l'hôpital. Par ailleurs, 536 patients ont été hospitalisés ce mercredi. En tout, 2652 personnes atteintes de coronavirus nécessitent actuellement des soins hospitaliers. 605 personnes sont en soins intensifs, dont 131 personnes sont entrées hier. 420 personnes sont sous assistance respiratoire, soit 98 de plus que la veille.Entre le 15 et le 25 mars, 2844 patients atteints du COVID-19 ont été admis à l'hôpital et 675 personnes en sont sorties.Concernant les tests, 1298 personnes ont été testées positives au coronavirus ces dernières 24 heures. Cela porte à 6235 cas au total dans notre pays. La répartiton montre 857 (66%) en Flandre, 256 (20%) en Wallonie et 164 (13%) à Bruxelles. Les données n'étaient pas disponibles ou les personnes résident à l'étranger pour 21 cas (2%). "Le pourcentage de tests positifs montre une tendance à la hausse, avec un pourcentage d'environ 30% ces derniers jours. Cette tendance à la hausse s'explique par la combinaison d'une circulation accrue du virus, une définition de cas possible plus stricte, et l'utilisation de systèmes de triage dans les laboratoires, qui ont donné priorité aux échantillons les plus urgents", explique l'institut de santé Sciensano. Rappelons que le nombre de cas dépistés est inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique. On déplore également 42 nouveaux décès. Ce qui porte à 220 le nombre total de décès dûs au coronavirus en Belgique.L'épidémie est toujours dans sa phase ascendante en Belgique. Selon les scénarios suivis et "en tenant compte de la mobilisation de toute la population pour respecter les mesures", le pic est attendu "dans les prochaines semaines", vers le début du mois d'avril.Combien de temps le confinement va-t-il durer ? "Il y a une règle simple", résume Emmanuel André, porte-parole interfédéral, "si les mesures sont à moitié appliquées, le temps nécessaire pour qu'elles aient un effet sera deux fois plus long. C'est extrêmement important que chacun applique l'ensemble des mesures."Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise, indique qu'il est encore trop tôt pour se positionner sur une éventuelle réouverture des écoles après Pâques, ou tout assouplissement des mesures de confinement: "Il est important, plus que jamais, de respecter les mesures, au risque de devoir les prolonger."