La situation dans les hôpitaux

361 personnes sont hospitalisé, cela consitute une augmentation de 109 personnes concernant les 24 heures précédentes. Parmi ces 361 personnes, 79 sont en soins intensifs (avec une augmentation de 26) et 51 personnes ont besoin d'une assistance resporatoire.

14 personnes infectées par le coronavirus ont déjà pu l'hôpital.

La Belgique compte 10 décès chez des patients dont la catégorie d'âge plus agé.

Plus de 16.000 tests ont été réalisé depuis le début de l'épidémie dans l'ensemble des hôpitaux et des laboratoires.

Parmi les personnes les plus contaminées par le coronavirus, on retrouve les personnes âgées entre 40 et 50 ans même si les personnes qui restent les plus fragilisées par le virus sont les personnes plus âgées (au delà de 65 ans).

L'utilisation de l'ibubrofen

Le porte-parole du centre fédéral de crise, Emmanuel André, a précisé : "ce médicamment a des effets secondaires qui lui sont propres mais ses effets secondaires ne sont pas amplifiés dans le cadre d'une contamination au coronavirus. Ce que nous recommandons, c'est que les personnes ne pratiquent pas l'automédication et cherche toujours à contacter leur médecin généraliste afin de décider d'un éventuel traitement à prendre. Donc, il n'y a pas aujourd'hui d'informations scientifiques qui auraient une contraction majeure dans le cadre d'une infection au coronavirus".

La création de masque

Emmanuel André a affirmé qu'il s'agit d'heureuse intiative et que le centre fédéral de crise allait prendre des mesures afin de donner des indications à ce sujet. Cependant, il précise : "cela pourrait être utilisé par les individus mais ce n'est pas le type de masque qui seront utilisés dans les milieux hospitaliers". Des recommandations plus claires seront communiquées très prochainement.

Les marchés en extérieur

Le centre de crise a une nouvelle fois appelé la population à respecter les consignes qui ont été émises dans le but de ralentir la propagation du Covid-19. Benoit Ramacker, porte-parole du centre de crise, a rappelé que les marchés pouvaient se tenir "à condition qu'il y ait un espace suffisant entre les personnes. Si cela n'est pas possible, les autorités locales doivent les interdire".

La situation dans les hôpitaux 361 personnes sont hospitalisé, cela consitute une augmentation de 109 personnes concernant les 24 heures précédentes. Parmi ces 361 personnes, 79 sont en soins intensifs (avec une augmentation de 26) et 51 personnes ont besoin d'une assistance resporatoire. 14 personnes infectées par le coronavirus ont déjà pu l'hôpital. La Belgique compte 10 décès chez des patients dont la catégorie d'âge plus agé.Plus de 16.000 tests ont été réalisé depuis le début de l'épidémie dans l'ensemble des hôpitaux et des laboratoires.Parmi les personnes les plus contaminées par le coronavirus, on retrouve les personnes âgées entre 40 et 50 ans même si les personnes qui restent les plus fragilisées par le virus sont les personnes plus âgées (au delà de 65 ans).L'utilisation de l'ibubrofen Le porte-parole du centre fédéral de crise, Emmanuel André, a précisé : "ce médicamment a des effets secondaires qui lui sont propres mais ses effets secondaires ne sont pas amplifiés dans le cadre d'une contamination au coronavirus. Ce que nous recommandons, c'est que les personnes ne pratiquent pas l'automédication et cherche toujours à contacter leur médecin généraliste afin de décider d'un éventuel traitement à prendre. Donc, il n'y a pas aujourd'hui d'informations scientifiques qui auraient une contraction majeure dans le cadre d'une infection au coronavirus".La création de masqueEmmanuel André a affirmé qu'il s'agit d'heureuse intiative et que le centre fédéral de crise allait prendre des mesures afin de donner des indications à ce sujet. Cependant, il précise : "cela pourrait être utilisé par les individus mais ce n'est pas le type de masque qui seront utilisés dans les milieux hospitaliers". Des recommandations plus claires seront communiquées très prochainement.Le centre de crise a une nouvelle fois appelé la population à respecter les consignes qui ont été émises dans le but de ralentir la propagation du Covid-19. Benoit Ramacker, porte-parole du centre de crise, a rappelé que les marchés pouvaient se tenir "à condition qu'il y ait un espace suffisant entre les personnes. Si cela n'est pas possible, les autorités locales doivent les interdire".