Le prince Laurent renonce à son droit d'être entendu personnellement et souhaite être représenté par son avocat.

Le porte-parole du Premier ministre a précisé que l'entretien avec l'avocat du prince aura lieu d'ici la fin du mois.

Le prince Laurent s'était rendu de manière inopinée durant l'été, sans autorisation du gouvernement et portant l'uniforme militaire, à l'ambassade de Chine où il a participé aux festivités du nonantième anniversaire de l'armée chinoise.

Le chef du gouvernement fédéral souhaite, en concertation avec le roi Philippe, que le prince Laurent écope d'une "sanction proportionnelle".

Le prince Laurent renonce à son droit d'être entendu personnellement et souhaite être représenté par son avocat.Le porte-parole du Premier ministre a précisé que l'entretien avec l'avocat du prince aura lieu d'ici la fin du mois. Le prince Laurent s'était rendu de manière inopinée durant l'été, sans autorisation du gouvernement et portant l'uniforme militaire, à l'ambassade de Chine où il a participé aux festivités du nonantième anniversaire de l'armée chinoise. Le chef du gouvernement fédéral souhaite, en concertation avec le roi Philippe, que le prince Laurent écope d'une "sanction proportionnelle".