La commune applique ainsi l'arrêt du Conseil d'Etat du 20 juin 2014, relatif à l'emploi des langues dans les communes à facilités. Et ignore, de ce fait, les instructions de la ministre de tutelle, Liesbeth Homans (N-VA), pour qui tous les documents administratifs doivent être d'emblée envoyés en néerlandais à tous les habitants, à charge pour les francopho...