La surprise Ce départ inattendu a conduit à des négociations qui ont mis à mal la majorité composée par le cartel OV2002 - N-VA - CD&V et l'Open VLD. " Seul le pouvoir a maintenu cette coalition. La N-VA se comporte comme si elle avait la majorité absolue, l'Open VLD et le CD&V s'énervent mais n'osent pas claquer la porte. En fait, Overijse est politiquement ingouvernable ", résume Peter Lambert pour Groen.
...

La surprise Ce départ inattendu a conduit à des négociations qui ont mis à mal la majorité composée par le cartel OV2002 - N-VA - CD&V et l'Open VLD. " Seul le pouvoir a maintenu cette coalition. La N-VA se comporte comme si elle avait la majorité absolue, l'Open VLD et le CD&V s'énervent mais n'osent pas claquer la porte. En fait, Overijse est politiquement ingouvernable ", résume Peter Lambert pour Groen. De son côté, le CD&V a décidé de se présenter seul aux élections alors qu'il était en cartel depuis 2006 avec Overijse 2002 et la N-VA. " Au cours des deux dernières élections communales, un front flamand s'est formé contre la francisation. Mais ce danger a un peu diminué. Aussi, le CD&V a décidé d'aller seul devant l'électeur, explique son président, Alan Pauwels. Le cartel a toujours bien fonctionné. Ça reste le cas aujourd'hui. " Les enjeux Loin des tensions, la nouvelle bourgmestre préfère se consacrer aux dossiers en cours, notamment la construction d'une piste cyclable entre Terlanen et Overijse, l'installation d'un bassin d'orage au sud de la commune et d'une nouvelle piste d'athlétisme. Sa priorité pour 2018 ? Favoriser la participation citoyenne. " C'est le seul moyen pour investir dans une commune verte et agréable où les citoyens se sentent à la maison et en sécurité. " L'autre enjeu : assurer une circulation plus fluide avec une attention particulière aux usagers faibles sur les routes. Quant à la liste de la bourgmestre, Overijse 2002 - N-VA, son président, Eric Leskens, la résume en ces mots : " Localement, un certain nombre de personnes engagées dans la vie politique luttent pour la conservation et le développement de notre commune flamande, verte et rurale, où il fait bon vivre. C'est ça, la philosophie d'Overijse 2002. Beaucoup sont convaincus que pour atteindre cet objectif, l'autonomie de la Flandre offre les meilleures garanties. Ceux-là sont aussi membres de la N-VA. Mais si tous les N-VA font partie de notre liste, toute notre liste n'est pas N-VA. " Pour sa part, tout en promouvant le caractère flamand de sa commune, Inge Lenseclaes insiste sur le fait qu'elle n'est pas membre de la N-VA. L'espoir Les francophones (30 % de la population) considèrent ce changement de personnalité comme une opportunité. " La nouvelle bourgmestre est plus ouverte au dialogue. Elle tient compte de nos propositions. Elle les examine, ce qui n'était pas toujours le cas avant. Nous avons aussi de meilleures relations avec le CD&V, l'Open VLD et Groen. On se sent écoutés, alors qu'il y a douze ans, c'était impossible. On a évacué une fois pour toutes le problème communautaire, estime Jean-Pierre Audag, chef de file d'Overijse Plus, comprenant des candidats MR, CDH et des indépendants. L'objectif est de participer au pouvoir. Les divisions de la majorité jouent en notre faveur. "