A travers le récit de sa naissance jusqu'à l'âge adulte, il a voulu comprendre la construction du genre en lui, par le biais de la famille, de l'école, du sport, du divertissement, de la sexualité, de l'écriture, des modes de ...

A travers le récit de sa naissance jusqu'à l'âge adulte, il a voulu comprendre la construction du genre en lui, par le biais de la famille, de l'école, du sport, du divertissement, de la sexualité, de l'écriture, des modes de consommation, des systèmes de croyances... "Si je dis que l'école a fait de moi un homme, ce n'est pas par hâblerie, c'est parce qu'elle a maçonné le mur porteur de ma masculinité", juge ainsi Ivan Jablonka à propos de l'enseignement. Il sera aussi confronté à une masculinité de compétition par son père, à une "consommation-garçon" à travers les dessins animés, les albums de foot, les jeux vidéo et la pornographie, ou à une masculinité d'ostentation développée par les copains. Le parcours de l'auteur et le formatage masculiniste auquel il est exposé sont somme toute assez communs. Mais la description précise et sensible qu'il en tire font de Un garçon comme vous et moi un témoignage juste et percutant. De surcroît, cette éducation genrée n'a pas empêché Ivan Jablonka d'être féministe et de développer une masculinité de sacrifice et de contrôle, "contenue et sans dangers". Il ne faut pas désespérer.