Que se passe-t-il à l'administration de la province du Brabant wallon ? Une partie de ses 2 000 agents (dont 1 000 environ dans l'enseignement) disent vivre très mal leurs conditions de travail. Combien ? "Une toute petite minorité", assure Annick Noël, la directrice générale ; "95 % au moins", répliquent ceux qui sont à bout. En tout cas, à la fin de l'année dernière, 52 agents étaient déclarés en burnout et une plainte collective vient d'être déposée au SPMT (Service de prévention et de médecine du travail) par un petit groupe de fonctionnaires. Parmi la quinzaine de griefs évoqués : des faits de harcèlement, des dysfonctionnements dans la communication, une mauvaise gestion du travail. Et, en filigrane, un manque criant de respect pour le personnel.
...