Le Comité de concertation se réunissait ce vendredi pour annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie. Les gouvernements fédéral et des entités fédérées ont décidé vendredi d'un nouveau tour de vis qui touche entre autres l'horeca. Ces mesures valent à partir de samedi et en principe pour "3 semaines", selon les mots du Premier ministre. Elles seront évaluées le 15 décembre.

Il a été annoncé qu'à partir de ce samedi, pour limiter les contaminations, les fêtes privées hors du domicile seront annulées à l'exception des cérémonies de mariages et des funérailles. Pour ces évènements particuliers, un cadre doit être respecté: le CST est nécessaire si l'on dépasse 50 personnes en intérieur et 100 en extérieur.

Les réunions et fêtes chez soi restent bien possibles, mais les autorités mettent en garde: il est préférable de se voir à l'extérieur, et utiliser des tests rapides dans la sphère familiale, surtout si l'on côtoie des personnes vulnérables, est conseillé. La règle d'or reste d'éviter de multiplier les contacts, ont martelé le Premier ministre et le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke.

23h, fermeture de l'horeca

L'horeca est également soumis à de nouvelles mesures. Dès ce samedi 27 novembre, le nombre de personnes par table sera limité à six dans l'horeca (sauf si personnes d'un même ménage), avec obligation de fermer les établissements à 23h00 (ouverture à partir de 5h00). Seules les places assises à table sont autorisées. Il y aura aussi une fermeture à 23h pour les magasins de nuit.

Pour les activités à l'intérieur, le Codeco a décidé qu'à partir de lundi, elles pourront uniquement avoir lieu si on est assis. Les compétitions sportives pourront continuer à l'intérieur mais sans public, sauf les parents des enfants.

Dancings ferment

Les discothèques et les dancings devront à nouveau fermer leurs portes. "J'estime que c'est un message dur après la solution qu'on pensait avoir trouvé la semaine passé" a confié le Premier ministre Alexander De Croo. "Nous voulons éviter que les personnes soient trop proches les unes des autres. Chacun qui est contraint de fermer sera aidé."

Le Comité de concertation se réunissait ce vendredi pour annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie. Les gouvernements fédéral et des entités fédérées ont décidé vendredi d'un nouveau tour de vis qui touche entre autres l'horeca. Ces mesures valent à partir de samedi et en principe pour "3 semaines", selon les mots du Premier ministre. Elles seront évaluées le 15 décembre.Il a été annoncé qu'à partir de ce samedi, pour limiter les contaminations, les fêtes privées hors du domicile seront annulées à l'exception des cérémonies de mariages et des funérailles. Pour ces évènements particuliers, un cadre doit être respecté: le CST est nécessaire si l'on dépasse 50 personnes en intérieur et 100 en extérieur. Les réunions et fêtes chez soi restent bien possibles, mais les autorités mettent en garde: il est préférable de se voir à l'extérieur, et utiliser des tests rapides dans la sphère familiale, surtout si l'on côtoie des personnes vulnérables, est conseillé. La règle d'or reste d'éviter de multiplier les contacts, ont martelé le Premier ministre et le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. L'horeca est également soumis à de nouvelles mesures. Dès ce samedi 27 novembre, le nombre de personnes par table sera limité à six dans l'horeca (sauf si personnes d'un même ménage), avec obligation de fermer les établissements à 23h00 (ouverture à partir de 5h00). Seules les places assises à table sont autorisées. Il y aura aussi une fermeture à 23h pour les magasins de nuit.Pour les activités à l'intérieur, le Codeco a décidé qu'à partir de lundi, elles pourront uniquement avoir lieu si on est assis. Les compétitions sportives pourront continuer à l'intérieur mais sans public, sauf les parents des enfants.Les discothèques et les dancings devront à nouveau fermer leurs portes. "J'estime que c'est un message dur après la solution qu'on pensait avoir trouvé la semaine passé" a confié le Premier ministre Alexander De Croo. "Nous voulons éviter que les personnes soient trop proches les unes des autres. Chacun qui est contraint de fermer sera aidé."