Des problèmes de train entre Ostende et Bruges ont engendré une situation compliquée à la gare d'Ostende vendredi soir, avec des milliers de touristes et voyageurs bloqués, ont confirmé le bourgmestre Bart Tommelein et le porte-parole de la SNCB Dimitri Temmerman. Le bourgmestre demande au ministre fédéral de la Mobilité François Bellot d'élaborer un plan d'urgence pour faire face à ce genre de difficultés à l'avenir.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent une affluence très importante à la gare, malgré les mesures de distanciation sociale contre la propagation du coronavirus. Cette situation a été provoquée par des problèmes sur le réseau ferroviaire.

Les voyageurs, d'abord bloqués, ont pu progressivement quitter la gare avec différents trains.

Pas de vrai plan de sécurité de la SNCB, pas de trains supplémentaires, gronde Tommelein

"Il s'agit là d'une situation inacceptable, d'autant plus en cette période" de rebond de l'épidémie de coronavirus", a réagi samedi Bart Tommelein. Le bourgmestre exige qu'un plan de sécurité soit mis sur pied en concertation avec la SNCB pour ce type d'urgences. "Ce genre de situation ruine tous les efforts de sécurité et d'organisation entrepris par la Ville. Si nous sommes en mesure de gérer 15.000 personnes sur nos plages, la SCNB doit être capable de mettre au point un système efficace. Sur les Thalys, la compagnie sait également combien de personnes sont à bord."

Après l'entrevue, la SNCB s'est dite prête à mettre sur pied un tel plan. Mais jusqu'à l'entrée en vigueur de ce plan, le bourgmestre ne veut pas de trains supplémentaires en direction de la Côte, comme prévu en période estivale.

La SNCB a décidé de ne pas adapter ses services vers le littoral ce samedi. "Nous ne déployons pas des trains supplémentaires vers la Côte pour attirer plus de passagers mais pour rendre les trajets plus sûres pour les passagers qui se rendent à la mer. Tant que les gens voudront y aller en raison du beau temps, nous devrons réagir", a déclaré le porte-parole de l'entreprise, Dimitri Temmerman. "C'est la tâche de la SNCB d'amener les gens à leur destination en toute sécurité, non de décider qui est ou n'est pas autorisé à prendre le train jusqu'à la Côte. Les autorités doivent prendre une décision claire à ce sujet."

La société de transport va se concerter avec le conseil municipal d'Ostende et la zone de police locale pour discuter de la situation de vendredi et voir comment tout peut être mieux organisé, selon M. Temmerman.

Des problèmes de train entre Ostende et Bruges ont engendré une situation compliquée à la gare d'Ostende vendredi soir, avec des milliers de touristes et voyageurs bloqués, ont confirmé le bourgmestre Bart Tommelein et le porte-parole de la SNCB Dimitri Temmerman. Le bourgmestre demande au ministre fédéral de la Mobilité François Bellot d'élaborer un plan d'urgence pour faire face à ce genre de difficultés à l'avenir.Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent une affluence très importante à la gare, malgré les mesures de distanciation sociale contre la propagation du coronavirus. Cette situation a été provoquée par des problèmes sur le réseau ferroviaire. Les voyageurs, d'abord bloqués, ont pu progressivement quitter la gare avec différents trains."Il s'agit là d'une situation inacceptable, d'autant plus en cette période" de rebond de l'épidémie de coronavirus", a réagi samedi Bart Tommelein. Le bourgmestre exige qu'un plan de sécurité soit mis sur pied en concertation avec la SNCB pour ce type d'urgences. "Ce genre de situation ruine tous les efforts de sécurité et d'organisation entrepris par la Ville. Si nous sommes en mesure de gérer 15.000 personnes sur nos plages, la SCNB doit être capable de mettre au point un système efficace. Sur les Thalys, la compagnie sait également combien de personnes sont à bord." Après l'entrevue, la SNCB s'est dite prête à mettre sur pied un tel plan. Mais jusqu'à l'entrée en vigueur de ce plan, le bourgmestre ne veut pas de trains supplémentaires en direction de la Côte, comme prévu en période estivale. La SNCB a décidé de ne pas adapter ses services vers le littoral ce samedi. "Nous ne déployons pas des trains supplémentaires vers la Côte pour attirer plus de passagers mais pour rendre les trajets plus sûres pour les passagers qui se rendent à la mer. Tant que les gens voudront y aller en raison du beau temps, nous devrons réagir", a déclaré le porte-parole de l'entreprise, Dimitri Temmerman. "C'est la tâche de la SNCB d'amener les gens à leur destination en toute sécurité, non de décider qui est ou n'est pas autorisé à prendre le train jusqu'à la Côte. Les autorités doivent prendre une décision claire à ce sujet." La société de transport va se concerter avec le conseil municipal d'Ostende et la zone de police locale pour discuter de la situation de vendredi et voir comment tout peut être mieux organisé, selon M. Temmerman.