Comme dans le secondaire, le port du masque sera obligatoire en tout temps dans l'enceinte des établissements ainsi que dans les locaux de cours. Par ailleurs, l'occupation des locaux de cours se fera sur base de règles claires. Jusqu'à 50 étudiants, moyennant le port du masque obligatoire et le respect d'une distance d'un mètre, la capacité de la salle pourra être utilisée pleinement. Au-dessus de 50 étudiants, par contre, la capacité des locaux devra être réduite.

Quant aux salles de travaux pratiques et laboratoires, ils pourront être utilisés à pleine capacité, avec port du masque obligatoire. "De façon à limiter les contacts, les établissements sont invités à diminuer la fréquentation de leurs infrastructures/campus à hauteur de 25%", a encore précisé la ministre MR qui "encourage les établissements à proposer aux étudiants de 1ère année et ceux en année diplômante un maximum d'enseignement en présentiel".

La circulation au sein des établissements se fera à sens unique et dans tous les cas, les parcours seront fléchés de manière à limiter au maximum les contacts. Dans les bibliothèques, médiathèques et salles informatiques, le respect de la distanciation sociale et la désinfection systématique de la table et de l'ordinateur seront d'application. Le port du masque y sera obligatoire. Les espaces de restauration seront pour leur part organisés dans les conditions applicables au secteur de la restauration en veillant au maintien d'une distance d'1,50 mètre.

Enfin, pour les stages, les règles sanitaires à respecter seront celles d'application sur le lieu de stage (école, hôpital, entreprise, ...). "Notre ambition est de pouvoir permettre au plus grand nombre possible d'étudiants de reprendre le chemin des établissements dans des conditions sanitaires visant à garantir la sécurité de tous. L'importance pédagogique d'un enseignement en présentiel n'est en effet plus à démontrer", a résumé la ministre.

Si la situation sanitaire devait se dégrader, que ce soit localement ou à l'échelle du pays, le code couleur orange pourrait être appliqué, a-t-elle toutefois averti.

Comme dans le secondaire, le port du masque sera obligatoire en tout temps dans l'enceinte des établissements ainsi que dans les locaux de cours. Par ailleurs, l'occupation des locaux de cours se fera sur base de règles claires. Jusqu'à 50 étudiants, moyennant le port du masque obligatoire et le respect d'une distance d'un mètre, la capacité de la salle pourra être utilisée pleinement. Au-dessus de 50 étudiants, par contre, la capacité des locaux devra être réduite. Quant aux salles de travaux pratiques et laboratoires, ils pourront être utilisés à pleine capacité, avec port du masque obligatoire. "De façon à limiter les contacts, les établissements sont invités à diminuer la fréquentation de leurs infrastructures/campus à hauteur de 25%", a encore précisé la ministre MR qui "encourage les établissements à proposer aux étudiants de 1ère année et ceux en année diplômante un maximum d'enseignement en présentiel". La circulation au sein des établissements se fera à sens unique et dans tous les cas, les parcours seront fléchés de manière à limiter au maximum les contacts. Dans les bibliothèques, médiathèques et salles informatiques, le respect de la distanciation sociale et la désinfection systématique de la table et de l'ordinateur seront d'application. Le port du masque y sera obligatoire. Les espaces de restauration seront pour leur part organisés dans les conditions applicables au secteur de la restauration en veillant au maintien d'une distance d'1,50 mètre. Enfin, pour les stages, les règles sanitaires à respecter seront celles d'application sur le lieu de stage (école, hôpital, entreprise, ...). "Notre ambition est de pouvoir permettre au plus grand nombre possible d'étudiants de reprendre le chemin des établissements dans des conditions sanitaires visant à garantir la sécurité de tous. L'importance pédagogique d'un enseignement en présentiel n'est en effet plus à démontrer", a résumé la ministre. Si la situation sanitaire devait se dégrader, que ce soit localement ou à l'échelle du pays, le code couleur orange pourrait être appliqué, a-t-elle toutefois averti.