Le nouveau Premier ministre a l'intention d'inviter très rapidement les partenaires sociaux pour leur expliquer le contenu du programme gouvernemental, a-t-il encore répété sur Bel RTL. Il considère la concertation sociale, qu'il veut "très forte et bien structurée", comme "cruciale" pour son gouvernement. "Je mesure bien qu'il y a quelques réticences, quelques irritations, quelques colères. Mais j'espère que la tradition de la concertation sociale sera au rendez-vous pour prendre des décisions structurelles importantes pour les 20 prochaines années."

"On a pris la décision de ne pas citer de chiffres sur la création d'emplois dans notre déclaration gouvernementale, car on veut faire cela à tête reposée avec les partenaires sociaux", affirme-t-il.

Si, au cours des législatures précédentes, la déclaration gouvernementale a pu ressembler à "un catalogue de bonnes intentions", la coalition emmenée par Charles Michel "prend des directions". "Nous disons vers où nous voulons aller, mais il reste de l'espace pour négocier", a-t-il assuré.

Le relèvement de l'âge de la pension, qui devrait passer en 2030 à 67 ans, est une façon de "dire les choses telles qu'elles sont". "Notre responsabilité, c'est de dire les choses longtemps à l'avance" pour ne pas prendre les gens par surprise, a encore commenté le Premier ministre.

Charles Michel précise par ailleurs que c'est lui qui a demandé à la N-VA de renoncer au poste de Premier ministre. Selon lui, "avoir un Premier ministre N-VA aurait donné lieu à une grande incompréhension côté francophone". "Il n'entre pas dans mes intentions de me laisser dominer par une quelconque belle-mère", a-t-il conclu.

Le nouveau Premier ministre a l'intention d'inviter très rapidement les partenaires sociaux pour leur expliquer le contenu du programme gouvernemental, a-t-il encore répété sur Bel RTL. Il considère la concertation sociale, qu'il veut "très forte et bien structurée", comme "cruciale" pour son gouvernement. "Je mesure bien qu'il y a quelques réticences, quelques irritations, quelques colères. Mais j'espère que la tradition de la concertation sociale sera au rendez-vous pour prendre des décisions structurelles importantes pour les 20 prochaines années.""On a pris la décision de ne pas citer de chiffres sur la création d'emplois dans notre déclaration gouvernementale, car on veut faire cela à tête reposée avec les partenaires sociaux", affirme-t-il.Si, au cours des législatures précédentes, la déclaration gouvernementale a pu ressembler à "un catalogue de bonnes intentions", la coalition emmenée par Charles Michel "prend des directions". "Nous disons vers où nous voulons aller, mais il reste de l'espace pour négocier", a-t-il assuré.Le relèvement de l'âge de la pension, qui devrait passer en 2030 à 67 ans, est une façon de "dire les choses telles qu'elles sont". "Notre responsabilité, c'est de dire les choses longtemps à l'avance" pour ne pas prendre les gens par surprise, a encore commenté le Premier ministre.Charles Michel précise par ailleurs que c'est lui qui a demandé à la N-VA de renoncer au poste de Premier ministre. Selon lui, "avoir un Premier ministre N-VA aurait donné lieu à une grande incompréhension côté francophone". "Il n'entre pas dans mes intentions de me laisser dominer par une quelconque belle-mère", a-t-il conclu.