Stimulé par les grands travaux de rénovation urbaine entrepris dans le centre-ville de Charleroi et notamment le succès du centre commercial Rive Gauche, ouvert en mars 2017, le marché immobilier carolo s'est senti pousser des ailes. Les professionnels de la brique ont vanté un eldorado de l'investissement, faisant miroiter des rendements imbattables et des plus-values alléchantes. Puis, ils ont attendu le chaland, certains de voir débarquer séance tenante une horde d'investisseurs bruxellois ou brabançons fortunés et fatigués des prix exorbitants du centre du pays. Ces derniers se sont aventurés jusqu'au Pays Noir, certes, mais... en prenant leur temps et en y regardant à deux fois. Le notaire Sylvain Bavier confie, pour sa part, n'en avoir jamais croisé dans son étude, située à Anderlues. Il évoque même un " mythe ". Son confrère Jean-Paul Rouvez, qui officie depuis le cen-tre de Charleroi, en a, lui, rencontré quelques-uns, " surtout depuis deux, trois ans ". " Mais ce n'est pas un raz-de-marée ", tempère-t-il, ajoutant surtout croiser des investisseurs professionnels, qui ciblent les immeubles avec travaux. " On commence à les repérer, ceux-là ", souligne-t-il.
...