Voilà le seul parlement et le seul gouvernement d'Europe qui disent clairement refuser d'avaliser ces accords en l'état act...

Voilà le seul parlement et le seul gouvernement d'Europe qui disent clairement refuser d'avaliser ces accords en l'état actuel. Or cette décision empêche le gouvernement fédéral d'apposer, dans quelques jours, la signature finale de la Belgique sur le traité avec le Canada. De bonne source, on apprend que, lors d'une entrevue, la commissaire européenne Cecilia Malmström, responsable des négociations UE, aurait averti Paul Magnette que si la Wallonie s'obstinait à refuser de signer le Ceta, elle en paierait les conséquences. Contacté, le cabinet du ministre-président wallon nous dit ne pas pouvoir confirmer...