Au total, 2,55% des 364.050 conducteurs contrôlés étaient au-dessus du taux d'alcool légalement autorisé.

Jamais ce pourcentage n'a été aussi bas. L'année passée, 2,8% des conducteurs étaient positifs, indique jeudi la police fédérale.

Dans 10% des accidents corporels, le conducteur impliqué avait trop bu. "Ce qui prouve une fois encore que boire et conduire ne font décidément pas bon ménage", rappelle l'institut de la sécurité routière.

Une fois la journée écoulée, ce pourcentage est plus élevé encore: 29% des accidents impliquent des personnes sous l'influence de l'alcool les nuits de semaine, et 37% les nuits de week-end.

Les contrôles et les actions de sensibilisation demeurent indispensables pour induire un changement de comportement chez les conducteurs, insiste Vias.