"L'alternative sera: continuer avec la N-VA ou choisir une coalition volontaire avec les libéraux et chrétiens-démocrates", a indiqué M. Calvo, prêt à soutenir une équipe gouvernementale en faveur d'une politique climatique et de mobilité ambitieuse, qui renonce à la dégressivité accrue des allocations de chômage, qui ramène les allocations au-dessus du seuil de pauvreté.

Avec nous il n'y aura pas de "cahier Atoma", a encore dit Kristof Calvo en référence à l'accord secret prêté à la Suédoise pour préparer la prochaine révision constitutionnelle. Le chef de groupe écologiste ne comprend pas que le Premier ministre n'a rencontré que la seule N-VA durant le week-end dernier. Il l'appelle à renoncer à un parti qui le considère désormais ouvertement comme sa marionnette.

"Cette situation est intenable, ou bien vous changez de politique, vous prenez la main tendue, ou bien vous nous obligez à soutenir une motion de méfiance, vous allez chez le roi et vous vous mettez en affaires courantes", a conclu Kristof Calvo. Le sp.a devrait déposer une motion de méfiance si le Premier ministre Charles Michel n'annonce pas un véritable changement de cap.

"L'alternative sera: continuer avec la N-VA ou choisir une coalition volontaire avec les libéraux et chrétiens-démocrates", a indiqué M. Calvo, prêt à soutenir une équipe gouvernementale en faveur d'une politique climatique et de mobilité ambitieuse, qui renonce à la dégressivité accrue des allocations de chômage, qui ramène les allocations au-dessus du seuil de pauvreté. Avec nous il n'y aura pas de "cahier Atoma", a encore dit Kristof Calvo en référence à l'accord secret prêté à la Suédoise pour préparer la prochaine révision constitutionnelle. Le chef de groupe écologiste ne comprend pas que le Premier ministre n'a rencontré que la seule N-VA durant le week-end dernier. Il l'appelle à renoncer à un parti qui le considère désormais ouvertement comme sa marionnette. "Cette situation est intenable, ou bien vous changez de politique, vous prenez la main tendue, ou bien vous nous obligez à soutenir une motion de méfiance, vous allez chez le roi et vous vous mettez en affaires courantes", a conclu Kristof Calvo. Le sp.a devrait déposer une motion de méfiance si le Premier ministre Charles Michel n'annonce pas un véritable changement de cap.