Il restait encore un léger doute sur la possibilité pour la Belgique de débuter son plan de déconfinement progessif le 4 mai. Celui-ci est levé. Le Conseil des ministres restreint s'est réuni ce mercredi avec les ministres-présidents des Régions et des Communautés, en présence des experts du Groupe d'experts chargés du déconfinement (GEES). "Ces derniers ont exposé que l'évolution actuelle de l'épidémie du covid-19 permettait d'activer le 4 mai, comme prévu, la phase 1A du plan belge de déconfinement, communique le cabinet de la Première ministre, Sophie Wilmès. Les experts insistent, par ailleurs, pour que les mesures de protection, de testing et de tracing soient opérationnelles le plus rapidement possible. En pleine concertation avec les ministres-présidents des entités fédérées, l'arrêté ministériel prévoyant les mesures de cette phase sera publié demain."

Pour rappel, cette première phase concerne une lente reprise de l'économie, avec la possibilité pour les entreprises et l'industrie de redémarrer moyennant le respect des mesures d'hygiènes et des protocoles de sécurité.

Si cette information est une confirmation, elle n'est toutefois pas aussi anodine qu'il y paraît. Une éventuelle dégradation de la situation, en raison d'une relâchement des mesures, aurait pu compromettre l'agenda initial décidé vendredi passé. Par ailleurs, des évaluations similaires auront lieu pour les phases suivantes: reprise générale des commerces le 11 mai, et reprise partielle de l'école le 18 mai. La Première ministre avait également signalé que des retours en arrières seraient aussi possibles.

Il restait encore un léger doute sur la possibilité pour la Belgique de débuter son plan de déconfinement progessif le 4 mai. Celui-ci est levé. Le Conseil des ministres restreint s'est réuni ce mercredi avec les ministres-présidents des Régions et des Communautés, en présence des experts du Groupe d'experts chargés du déconfinement (GEES). "Ces derniers ont exposé que l'évolution actuelle de l'épidémie du covid-19 permettait d'activer le 4 mai, comme prévu, la phase 1A du plan belge de déconfinement, communique le cabinet de la Première ministre, Sophie Wilmès. Les experts insistent, par ailleurs, pour que les mesures de protection, de testing et de tracing soient opérationnelles le plus rapidement possible. En pleine concertation avec les ministres-présidents des entités fédérées, l'arrêté ministériel prévoyant les mesures de cette phase sera publié demain."Pour rappel, cette première phase concerne une lente reprise de l'économie, avec la possibilité pour les entreprises et l'industrie de redémarrer moyennant le respect des mesures d'hygiènes et des protocoles de sécurité.Si cette information est une confirmation, elle n'est toutefois pas aussi anodine qu'il y paraît. Une éventuelle dégradation de la situation, en raison d'une relâchement des mesures, aurait pu compromettre l'agenda initial décidé vendredi passé. Par ailleurs, des évaluations similaires auront lieu pour les phases suivantes: reprise générale des commerces le 11 mai, et reprise partielle de l'école le 18 mai. La Première ministre avait également signalé que des retours en arrières seraient aussi possibles.