"En tant que président, je ne peux faire autrement, après les doutes de l'opposition mais également au sein de la majorité. Il faut des explications, il faut toute la clarté avant que débutent les travaux budgétaires".

Plusieurs parlementaires ont suggéré jeudi que le gouvernement s'est immiscé dans le processus de chiffrage opéré par le comité de monitoring. Il est apparu que plusieurs membres du comité se sont distanciés de la version finale apportée par le président de l'organisme, réputé indépendant.

"En tant que président, je ne peux faire autrement, après les doutes de l'opposition mais également au sein de la majorité. Il faut des explications, il faut toute la clarté avant que débutent les travaux budgétaires". Plusieurs parlementaires ont suggéré jeudi que le gouvernement s'est immiscé dans le processus de chiffrage opéré par le comité de monitoring. Il est apparu que plusieurs membres du comité se sont distanciés de la version finale apportée par le président de l'organisme, réputé indépendant.