Désormais, une série d'autorités administratives sont tenues d'éditer spontanément sur leur site Internet la composition de leurs cabinets, dans une rubrique " transparence " bie...

Désormais, une série d'autorités administratives sont tenues d'éditer spontanément sur leur site Internet la composition de leurs cabinets, dans une rubrique " transparence " bien identifiable. Ce sera notamment le cas pour le gouvernement bruxellois, dirigé par Rudi Vervoort (photo), les collèges de la Commission communautaire commune (Cocom) et de la Commission communautaire française (Cocof), mais aussi pour les cabinets communaux et les CPAS. La Commission d'accès aux documents administratifs (Cada) sera le chien de garde de cette transparence nouvelle avec un pouvoir contraignant et des sanctions à la clé pour les pouvoirs publics récalcitrants. Le décret-ordonnance entrera en vigueur en novembre prochain. La Cada publiera un rapport annuel qui sera évalué par le parlement qui pourra, entre autres, décider de sanctions supplémentaires si nécessaire. A suivre, assurément...