Ces chiffres transmis à la députée Sophie Rohonyi (Défi) par le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), suivent de peu ceux livrés par le ministre des Finances, Alexander De Croo (Open VLD), et qui concernaient les déclarations à l'impôt des personnes physiques. Selon ce critère, Bruxelles reste, en 2019, très majoritairement francophone (à 91,84%) mais très légèrement moins qu'en 2016 où le pourcentage atteignait 92,77%.

En l'absence de recensements linguistiques, interdits depuis la loi du 24 juin 1961, les actes de l'état civil sont de précieux indicateurs de l'origine linguistique de la population concernée. Et plus encore les dossiers (individuels) de pension que ceux relatifs à l'IPP, qui concernent le ménage pouvant être mixte. M.LA.

Ces chiffres transmis à la députée Sophie Rohonyi (Défi) par le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), suivent de peu ceux livrés par le ministre des Finances, Alexander De Croo (Open VLD), et qui concernaient les déclarations à l'impôt des personnes physiques. Selon ce critère, Bruxelles reste, en 2019, très majoritairement francophone (à 91,84%) mais très légèrement moins qu'en 2016 où le pourcentage atteignait 92,77%. En l'absence de recensements linguistiques, interdits depuis la loi du 24 juin 1961, les actes de l'état civil sont de précieux indicateurs de l'origine linguistique de la population concernée. Et plus encore les dossiers (individuels) de pension que ceux relatifs à l'IPP, qui concernent le ménage pouvant être mixte. M.LA.