Plus précisément, l'arrêté du ministre-président de la Région bruxelloise du 30 août dernier visant à maintenir certaines restrictions sur le territoire bruxellois afin de lutter contre la propagation du coronavirus est prolongé jusqu'au 14 octobre.

Les mesures suivantes restent par conséquent en vigueur jusqu'au 14 octobre (compris) dans les établissements horeca et pour les activités horeca professionnelles lors de réunions privées (en dehors du domicile privé ou assimilé):

-la distance entre les tables de 1,5 m

-l'obligation de consommer en places assises uniquement avec un maximum de 8 personnes par table

-le respect des prescriptions locales pour les terrasses

-un niveau sonore limité à 80db en intérieur

- l'obligation de porter le masque lors des déplacements en intérieur

Jusqu'au 14 octobre compris, le maximum de personnes pouvant assister à des offices et cérémonies est maintenu à 200 en intérieur et 400 en extérieur, avec port du masque et distanciation sociale et sans préjudice des protocoles éventuellement applicables. Des exceptions au nombre de participants sont possibles après autorisation des autorités communales.

Ces mesures concernent les mariages civils, l'exercice individuel et collectif du culte et de l'assistance morale non confessionnelle, la visite individuelle ou collective d'un bâtiment de culte ou destiné à l'exercice public de l'assistance morale non confessionnelle, les funérailles et crémation dans les bâtiments prévus à cet effet, la visite d'un cimetière.

Pour tous les autres secteurs, à savoir les établissements du secteur culturel, récréatif et festif, le secteur des soins, les centres de sport et de fitness, les foires commerciales et congrès, et les établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables, les mesures reprises dans l'arrêté du 30 août de la Région de Bruxelles-Capitale restent également d'application.

Toujours d'après le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort, l'heure de fermeture fixée à 1h du matin pour les magasins de nuits, les événements et l'horeca est levée à partir du 1er octobre. Cette suppression fait suite à la décision de réouverture des discothèques à cette date et permet un alignement avec ce secteur sur la question horaire.

À partir du 15 octobre, les restrictions sanitaires prévues dans l'arrêté du 30 août seront levées pour les secteurs concernés par l'entrée en vigueur du CST et selon les modalités consacrées dans la future ordonnance bruxelloise. Celle-ci complétera le cadre juridique de l'accord intervenu entre le fédéral et les entités fédérés sur la modification de l'accord de coopération du 14 juillet 2021.

À partir du 1er octobre, le CST sera bien d'application pour les discothèques sur l'ensemble du territoire belge, et à Bruxelles pour les événements à partir de 50 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur.

Plus précisément, l'arrêté du ministre-président de la Région bruxelloise du 30 août dernier visant à maintenir certaines restrictions sur le territoire bruxellois afin de lutter contre la propagation du coronavirus est prolongé jusqu'au 14 octobre. Les mesures suivantes restent par conséquent en vigueur jusqu'au 14 octobre (compris) dans les établissements horeca et pour les activités horeca professionnelles lors de réunions privées (en dehors du domicile privé ou assimilé): -la distance entre les tables de 1,5 m -l'obligation de consommer en places assises uniquement avec un maximum de 8 personnes par table -le respect des prescriptions locales pour les terrasses -un niveau sonore limité à 80db en intérieur - l'obligation de porter le masque lors des déplacements en intérieurJusqu'au 14 octobre compris, le maximum de personnes pouvant assister à des offices et cérémonies est maintenu à 200 en intérieur et 400 en extérieur, avec port du masque et distanciation sociale et sans préjudice des protocoles éventuellement applicables. Des exceptions au nombre de participants sont possibles après autorisation des autorités communales. Ces mesures concernent les mariages civils, l'exercice individuel et collectif du culte et de l'assistance morale non confessionnelle, la visite individuelle ou collective d'un bâtiment de culte ou destiné à l'exercice public de l'assistance morale non confessionnelle, les funérailles et crémation dans les bâtiments prévus à cet effet, la visite d'un cimetière. Pour tous les autres secteurs, à savoir les établissements du secteur culturel, récréatif et festif, le secteur des soins, les centres de sport et de fitness, les foires commerciales et congrès, et les établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables, les mesures reprises dans l'arrêté du 30 août de la Région de Bruxelles-Capitale restent également d'application. Toujours d'après le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort, l'heure de fermeture fixée à 1h du matin pour les magasins de nuits, les événements et l'horeca est levée à partir du 1er octobre. Cette suppression fait suite à la décision de réouverture des discothèques à cette date et permet un alignement avec ce secteur sur la question horaire.À partir du 15 octobre, les restrictions sanitaires prévues dans l'arrêté du 30 août seront levées pour les secteurs concernés par l'entrée en vigueur du CST et selon les modalités consacrées dans la future ordonnance bruxelloise. Celle-ci complétera le cadre juridique de l'accord intervenu entre le fédéral et les entités fédérés sur la modification de l'accord de coopération du 14 juillet 2021. À partir du 1er octobre, le CST sera bien d'application pour les discothèques sur l'ensemble du territoire belge, et à Bruxelles pour les événements à partir de 50 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur.