Le nombre de personnes décédées dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins (MR-MRS), considérées comme des lieux à haut risque depuis l'apparition du Covid-19, est passé de dix cas probables et/ou symptomatiques le lundi 23 mars à zéro - mais un cas confirmé - le samedi 28 mars, a précisé le cabinet du ministre régional de l'Action sociale et de la Santé, Alain Maronson dans un communiqué.

Durant la même période, le nombre de personnes hospitalisées a lui aussi connu une diminution: de quinze cas confirmés et vingt probables et/ou symptomatiques à quatre et deux, selon les services de M. Maron (Ecolo) dans ce point d'information régulier de la situation.

Depuis le début de l'épidémie, les 146 MR-MRS de la Région bruxelloise, ainsi que tous les services résidentiels, ont reçu des circulaires relatives aux mesures d'hygiène et aux procédures de travail à respecter. Elles ont été adaptées au fur et à mesure de l'évolution de la crise.

Chaque jour à 14h, les directions de MR-MRS envoient leurs données épidémiologiques au service d'inspection et hygiène de IRISCARE, souligne le communiqué.

Le nombre de personnes décédées dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins (MR-MRS), considérées comme des lieux à haut risque depuis l'apparition du Covid-19, est passé de dix cas probables et/ou symptomatiques le lundi 23 mars à zéro - mais un cas confirmé - le samedi 28 mars, a précisé le cabinet du ministre régional de l'Action sociale et de la Santé, Alain Maronson dans un communiqué. Durant la même période, le nombre de personnes hospitalisées a lui aussi connu une diminution: de quinze cas confirmés et vingt probables et/ou symptomatiques à quatre et deux, selon les services de M. Maron (Ecolo) dans ce point d'information régulier de la situation. Depuis le début de l'épidémie, les 146 MR-MRS de la Région bruxelloise, ainsi que tous les services résidentiels, ont reçu des circulaires relatives aux mesures d'hygiène et aux procédures de travail à respecter. Elles ont été adaptées au fur et à mesure de l'évolution de la crise. Chaque jour à 14h, les directions de MR-MRS envoient leurs données épidémiologiques au service d'inspection et hygiène de IRISCARE, souligne le communiqué.