Outre le potentiel immobilier existant de 28.000 habitants et les grands projets déjà planifiés qui devraient permettre d'offrir un logement à 49.000 personnes, des places doivent encore être trouvées d'ici 2020 pour 63.000 nouveaux habitants. C'est pourquoi il était nécessaire que le PRAS de 2001 soit modifié afin de construire des logements supplémentaires.

Il n'était en effet pas possible de réaliser du logement dans les zones urbaines industrielles. Cette situation n'est à présent plus d'actualité, grâce à la création d'un nouveau type de zone dénommé 'Zone d'Entreprises en Milieu Urbain' (ZEMU). Plusieurs d'entre elles se trouvent à proximité du canal.

Davantage d'habitations verront également le jour dans les quartiers de bureaux. "Certaines zones comprendront jusqu'à 50% d'habitations", selon M. Picqué.

Avec Belga

Outre le potentiel immobilier existant de 28.000 habitants et les grands projets déjà planifiés qui devraient permettre d'offrir un logement à 49.000 personnes, des places doivent encore être trouvées d'ici 2020 pour 63.000 nouveaux habitants. C'est pourquoi il était nécessaire que le PRAS de 2001 soit modifié afin de construire des logements supplémentaires. Il n'était en effet pas possible de réaliser du logement dans les zones urbaines industrielles. Cette situation n'est à présent plus d'actualité, grâce à la création d'un nouveau type de zone dénommé 'Zone d'Entreprises en Milieu Urbain' (ZEMU). Plusieurs d'entre elles se trouvent à proximité du canal. Davantage d'habitations verront également le jour dans les quartiers de bureaux. "Certaines zones comprendront jusqu'à 50% d'habitations", selon M. Picqué. Avec Belga