La BTO salue la réouverture partielle du hall des départs de l'aéroport, où sont survenues deux explosions le 22 mars dernier. Cependant, le fait que les voyageurs doivent encore arriver 3 heures avant leur départ à Zaventem est problématique, estime la fédération, qui redoute que les passagers en voyage d'affaire (40 pc du total des voyageurs) n'optent pour un autre aéroport. La BTO demande au gouvernement de reconsidérer le plan de sécurité de telle sorte qu'un check-in "normal" soit possible. "Il faut trouver un juste compromis entre la sécurité et le confort des voyageurs", indique la fédération.

La BTO salue la réouverture partielle du hall des départs de l'aéroport, où sont survenues deux explosions le 22 mars dernier. Cependant, le fait que les voyageurs doivent encore arriver 3 heures avant leur départ à Zaventem est problématique, estime la fédération, qui redoute que les passagers en voyage d'affaire (40 pc du total des voyageurs) n'optent pour un autre aéroport. La BTO demande au gouvernement de reconsidérer le plan de sécurité de telle sorte qu'un check-in "normal" soit possible. "Il faut trouver un juste compromis entre la sécurité et le confort des voyageurs", indique la fédération.