Depuis l'attentat du 22 mars dont Brussels Airport a été victime, les vols passagers ont été déviés vers d'autres aéroports belges ou étrangers. Étant donné que le hall d'entrée de l'aéroport sera inutilisable durant plusieurs mois, Brussels Airport élabore une procédure provisoire d'enregistrement afin de pouvoir utiliser l'aéroport au moins partiellement. Cette alternative a été testée mardi par 800 collaborateurs de l'aéroport.

Selon des sources proches de l'aéroport, le principal problème est lié aux contrôles de sécurité à l'arrivée. L'enregistrement et le traitement des bagages se dérouleraient eux de manière fluide.

Depuis l'attentat du 22 mars dont Brussels Airport a été victime, les vols passagers ont été déviés vers d'autres aéroports belges ou étrangers. Étant donné que le hall d'entrée de l'aéroport sera inutilisable durant plusieurs mois, Brussels Airport élabore une procédure provisoire d'enregistrement afin de pouvoir utiliser l'aéroport au moins partiellement. Cette alternative a été testée mardi par 800 collaborateurs de l'aéroport.Selon des sources proches de l'aéroport, le principal problème est lié aux contrôles de sécurité à l'arrivée. L'enregistrement et le traitement des bagages se dérouleraient eux de manière fluide.