Le premier foyer de brucellose a été détecté début mars 2012 dans une exploitation de la province de Namur. Au total, 1.271 bovins de six foyers (5 Brucella abortus et 1 Brucella suis) avaient dû être abattus afin de limiter au maximum le risque de dispersion de la maladie à d'autres élevages, précise l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire.

L'AFSCA et la ministre de l'Agriculture, Sabine Laruelle, ont assuré une indemnisation de ces éleveurs par le Fonds de Santé animale.

Les enquêtes épidémiologiques ont mis en évidence 538 exploitations ayant eu un contact avec un des foyers. Ces exploitations ont été mises sous surveillance et des bilans sanguins ont été effectués. Tous ces bilans montrent des résultats favorables.

Les mesures, qui sont maintenant levées dans toutes ces exploitations, ont permis d'éviter que la maladie ne se répande sur notre territoire, ajoute l'Agence. L'enquête sur l'origine de la maladie est en cours en collaboration avec un expert de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Liège, conclut l'AFSCA.

La brucellose est une maladie infectieuse bactérienne affectant principalement les bovins. Elle est extrêmement contagieuse entre bovins et peut se transmettre à l'homme, mais surtout dans un contexte professionnel. La bactérie n'étant pas présente dans la viande, il n'y a aucun danger pour les consommateurs.

Levif.be, avec Belga

Le premier foyer de brucellose a été détecté début mars 2012 dans une exploitation de la province de Namur. Au total, 1.271 bovins de six foyers (5 Brucella abortus et 1 Brucella suis) avaient dû être abattus afin de limiter au maximum le risque de dispersion de la maladie à d'autres élevages, précise l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. L'AFSCA et la ministre de l'Agriculture, Sabine Laruelle, ont assuré une indemnisation de ces éleveurs par le Fonds de Santé animale. Les enquêtes épidémiologiques ont mis en évidence 538 exploitations ayant eu un contact avec un des foyers. Ces exploitations ont été mises sous surveillance et des bilans sanguins ont été effectués. Tous ces bilans montrent des résultats favorables. Les mesures, qui sont maintenant levées dans toutes ces exploitations, ont permis d'éviter que la maladie ne se répande sur notre territoire, ajoute l'Agence. L'enquête sur l'origine de la maladie est en cours en collaboration avec un expert de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Liège, conclut l'AFSCA. La brucellose est une maladie infectieuse bactérienne affectant principalement les bovins. Elle est extrêmement contagieuse entre bovins et peut se transmettre à l'homme, mais surtout dans un contexte professionnel. La bactérie n'étant pas présente dans la viande, il n'y a aucun danger pour les consommateurs. Levif.be, avec Belga