En cas de Brexit " dur ", sans accord négocié avec les 27, avant le 31 octobre 2019, les ressortissants britanniques ne pourront plus, à l'avenir, postuler dans les rangs de la Défense belge. Les deux militaires concernés ont déjà introduit une demande d'acquisition de la nationalité belge. Si, par contre, le Royaume-Uni reste membre de l'Espace économique européen, les militaires en question auront jusqu'au 31 décembre 2020 pour acquérir une nationalité de l'EEE ou de la Confédération suisse.